lundi 8 juillet 2019

Villecresnes Avenir propose des classes modulaires pour les prochaines rentrées.


En cette période de départ en vacances, Villecresnes Avenir prépare la rentrée. 

Nous considérons qu’il est indispensable de créer de nouvelles classes maternelles et élémentaires tout en regrettant la démolition de l’école d’Attilly. 

Le besoin en classes variera fortement dans le temps. La forte croissance de population composée en majorité de jeunes couples nécessite un nombre de classes plus important à court terme. Nous envisageons, plutôt qu’une structure figée et coûteuse, un ensemble modulable permettant de s’adapter aux besoins. Dans cet esprit, une structure modulaire présente le grand avantage de pouvoir s’adapter à la demande plus rapidement et à moindre coût. 

Il est évident que ce système doit être éco-responsable et répondre aux nouvelles normes énergétiques pour le confort de nos enfants et afin de faire face à l’urgence climatique. Les coûts d’investissement et de fonctionnement seront ainsi optimisés.

Souhaitons que le maire et l’ensemble du conseil municipal nous entendent et se rangent à cette idée. L’investissement serait inférieur aux 7 millions d’euros annoncés en conseil municipal lors de l’échange sur le budget prévisionnel, somme incompatible avec le niveau d’endettement actuel de notre commune.

mardi 2 juillet 2019

Est-il encore possible de bien vieillir à Villecresnes ?


« Considérant que le service d’aide à domicile ne répond plus aux besoins des personnes »

C’est en ces termes que le maire, Gérard Guille,  a justifié la fermeture du service d’aide à domicile. 
Non, ce n’est pas une mauvaise farce mais la bien triste réalité à laquelle nos aînés doivent faire face au pire moment de l’année en ce début des vacances d’été.

 La fermeture du service est effective depuis le 1er juillet 2019, après une cessation brutale et sans préavis de la presque totalité des interventions en juin.

« Considérant que les bénéficiaires du service ont été informés de l’arrêt de l'activité du service et que ceux qui l’ont souhaité ont été accompagnés pour trouver un autre prestataire… » 

Dans les faits, rien ne devait filtrer de la décision prise. Les intéressés ont été Informés au dernier moment et pour beaucoup, après un mois de mai sans prestation, générant une inquiétude bien compréhensible et un accompagnement qui se résume à la communication d’une liste téléphonique de prestataires.

« Considérant que quel que soit le service intervenant, les caisses de retraite et le département ont mis en place des aides financières… »

C’est pour beaucoup une augmentation importante de leur contribution personnelle. 
Pourquoi fermer un service qui donne satisfaction aux bénéficiaires ? Imprévision et gestion comptable sont les éléments qui guident ce maire.
Nous dénonçons fermement cette politique de l’exclusion. 

Bien vivre à Villecresnes ? Nos séniors, à qui il est reproché de vieillir, en font l’amère expérience.


samedi 29 juin 2019

Donnez votre opinion à propos de la maison qui soigne

Villecresnes Avenir a décidé de vous proposer de vous exprimer sur un sujet d’actualité en répondant à des mini sondages afin de faire connaitre votre avis et les raisons profondes qui le sous-tendent.

Le 3ème sondage concerne le désert médical à Villecresnes :

Nous sommes face à un désert médical: La situation actuelle était prévisible. Les premiers départs en retraite de nos médecins datent de 2016. Des actions auraient pu, auraient dû être engagées.

Le maire décide de dépenser 150.000 € dans la transformation d’un local en cabinet médical. Cette dépense ne garantit pas l’installation de nouveaux généralistes.

Nous proposons le versement d’une aide à l’installation pour les médecins qui souhaiteraient exercer dans notre ville. L’argent public ne serait ainsi engagé que si un nouveau praticien s’installe. En revanche, nous ne constatons pas de pénurie de locaux d’accueil.

Nous pensons également que la commune devrait faciliter les consultations éloignées des personnes fragiles en leur proposant une solution pour leurs déplacements médicaux dans d’autres communes.

A moyen terme, nous devrions engager une réflexion avec les autres communes du Plateau Briard et les partenaires nationaux sur la construction d'une maison médicale constituée d'une véritable équipe pluridisciplinaire et avec des horaires élargis.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vous pouvez répondre en ligne en cliquant sur l'image ci-dessous :

mercredi 26 juin 2019

Les Villecresnois ont la parole N°2

Le questionnaire sur le stockage en centre ville


Nous avons effectué un sondage en diffusant un questionnaire en mars 2019 en distribution physique et en ligne sur notre blog et Facebook. Nous avons reçu 131 réponses.

Celui-ci comportait une série d’affirmation. Il fallait se positionner par rapport à ces assertions.

Les affirmations proposées :


  • Cette décision va aggraver les nuisances dans la vile
  • L’équipe G. Guille gère bien la circulation dans notre ville
  • Ce terrain devrait accueillir des entreprises créatrices d’emplois
  • L’équipe G. Guille gère bien le développement économique à Villecresnes

En fin de questionnaire nous demandions de se prononcer pour ou contre la vente du terrain pour faire du stockage en centre ville.L’interviewé pouvait nous laisser un commentaire. Ils sont listés dans leur totalité à la fin du document.



Les réponses:





118 des 131 votes, soit 90,7%, sont contre le projet.L’aggravation des nuisances motive le plus le vote négatif avec 75% d’opinions très négatives et 90% des avis globalement ou tout à fait négatifs.81% des votants sanctionnent la gestion de la circulation par l’équipe municipale actuelle.Le développement économique et la création d’emploi mobilisent dans une moindre mesure.
C’est l’aggravation des nuisances avec une croissance de la circulation des poids lourds (estimation de 1000 camions supplémentaires par an) qui justifie votre avis.


Les commentaires :

jeudi 20 juin 2019

Une nouvelle école.


Nous vous livrons en première partie de la vidéo les informations concernant la rentrée 2019. La seconde partie se concentre sur les non-réponses du maire visiblement embarrassé par les questions.


Vous y croyez, vous au nouveau groupe scolaire dès la rentrée 2020 ? Nous ne disposons ni du terrain, ni du financement qui, à ce jour, n’est pas inscrit au budget.

Constatons ensemble que la rentrée scolaire 2020 se situe bien après les élections municipales de mars 2020. Les promesses électorales n’engagent que ceux qui les reçoivent.


mardi 18 juin 2019

Bien vivre sans médecin, le désert médical.

Nous prenons acte du projet municipal, la situation est assez préoccupante pour actionner tous les leviers possibles. Nous nous permettons de livrer quelques réflexions :

- Les médecins actuels ont décliné l’offre de la mairie. Est-ce étonnant ? ils ont déjà leur immeuble et leur patientèle, pourquoi déménageraient-ils ?  Pourquoi n’y a-t-il pas eu concertation avec les professionnelles de la santé exerçant à Villecresnes ?

- La situation a commencé à se dégrader fin 2016 avec départ du docteur Gaigneux et a empiré avec l’arrivée de nouveaux habitants sur la commune. Depuis nous sommes toujours dans la recherche d’une solution, alors que la situation actuelle était prévisible dès 2015. Pourquoi avoir tant attendu ? Comment explique-t-on ce défaut d’anticipation ?

- Nous allons investir 150 000€ dans l’aménagement d’un bâtiment vide appartenant à la mairie. Ces locaux correspondent-ils aux attentes des professions médicales ? Ne prenons-nous pas le risque d’aménager en pure perte des locaux ne permettant que la création de 4 espaces de consultation sur 2 niveaux ? Ne serait-il pas raisonnable de trouver les médecins avant d’engager les travaux ?

- Nos séniors, qui ont perdu leurs médecins traitants, sont contraints de consulter loin de leur domicile. Quelles sont les mesures prises par la mairie afin de leur faciliter le transport ?

samedi 15 juin 2019

Immeuble COGEDIM, l'Arlésienne.

Pour donner suite à vos très nombreuses demandes d’informations, les élus de Villecresnes Avenir ont posé la question et nous vous livrons la réponse en image.

La construction prévue initialement de février 2019 à septembre 2020 est décalée dans le temps de 6 mois, le temps nécessaire à sa construction est également revu à la hausse de 6 mois. Cela donne une livraison en septembre 2021 soit avec une année de retard.

A qui la faute ? A la DRAC et au préfet comme le prétend Gérard Guille ? A l’imprévision de l’équipe municipale ? A des difficultés d’une autre nature ?  Nous connaissions dès le départ les délais des différents intervenants, ceci n’est pas chose nouvelle !!


mercredi 5 juin 2019

Est-il encore possible de « Bien Vivre » à Villecresnes ?

De plus en plus de personnes âgées ou handicapées souhaitent rester impliquées dans la vie de leur quartier.

La loi d’adaptation de la société au vieillissement met l’accent sur l’amélioration de la qualité de vie et la prévention de la perte d’autonomie. Pour que cette intention se traduise dans les faits, il est impératif de construire avec les personnes âgées ou handicapées elles-mêmes des réponses adaptées à leurs attentes et à leurs besoins, en impliquant en particulier les plus vulnérables d’entre elles, souvent invisibles ou réduites au silence.

Lorsqu’une personne ne peut plus accomplir seule les actes simples de la vie quotidienne (se lever, s’habiller, préparer ses repas…), elle peut recourir à une aide à domicile, assistante de vie ou une auxiliaire de vie sociale.
Mais à VILLECRESNES, le maire Gérard GUILLE en a décidé autrement. Depuis plusieurs jours les personnes bénéficiaires des heures d’aide à domicile voient celles-ci diminuer. Seul est pris en compte le coût de la prestation en faisant fi des personnes.

L’arrêt des prestations sociales serait même programmé pour début juillet.

Villecresnes rejette ses personnes âgées ou handicapées au lieu de s’appuyer sur elles. Cette absence de solidarité est contraire à une politique sociale digne de ce nom.

Nous défendons l’idée qu’il est important d’être acteur et citoyen de sa ville quelquesoit sa situation. Le fait de vieillir dans de bonnes conditions est une préoccupation majeure.

Aujourd’hui inquiétude et colère sont le quotidien de nos concitoyens fragiles. C’est inacceptable.

Redonner le sourire à des personnes souffrant souvent de solitude ou de tristesse face à la perte d’autonomie devrait être la priorité. Le maire a décidé l’inverse sans avoir réuni le conseil d’administration du CCAS, preuve s’il en est de l’absence de concertation et de démocratie ainsi que de la faible importance qu’il porte aux affaires sociales. Il agit, comme d’habitude, en prenant seul, la décision, sans aucune concertation, sans accompagnement des bénéficiaires.

Pourquoi fermer un service qui donne satisfaction ?
Pourquoi ne pas avoir consulté les bénéficiaires et les aides à domicile ?

L’imprévision et le manque de projection sur l’avenir sont les éléments qui caractérisent ce maire auxquels s’ajoute une vision comptable qui ne prend pas en compte les personnes.
Le droit à l’autonomie et à la dignité sont des valeurs intangibles. Toute approche comptable est proprement insupportable.

Cette décision doit être annulée afin que les personnes fragilisées par l'âge ou le handicap ainsi que leur famille puissent passer un été en toute sérénité.

jeudi 23 mai 2019

Espoir Autisme 94, un espoir pour les enfants.


Après ma visite très riche en émotion à Espoir Autisme, je souhaitais vous retracer la merveilleuse aventure de cette école.


Tout commence en 2011, par un refus de scolarisation du fils de Tina, Philippe. Philippe est autiste, un handicap de la communication très méconnu en France, et souvent assimilé à une maladie. L’autisme fait peur, et pour les parents et les enfants, c’est au quotidien un parcours du combattant. 

Devant ce refus, Tina décide de créer sa propre école. Elle revient du Canada et des Etats Unis, pays en pointe dans la prise en charge de ce handicap. Elle a constaté la qualité des enseignements, et les progrès prodigieux des enfants, elle décide d’appliquer ces méthodes en France. Elle est reçue par le maire de l’époque, Daniel Wappler, qui accepte de l’aider en lui proposant des locaux situés au bois d’Auteuil, et récemment acheté à l’ASPTT.

Cette école ouvre le 5 septembre 2011, et permet de scolariser une dizaine d’enfants venant de Villecresnes et des communes environnantes. Les besoins sont considérables, c’est plus de 200 enfants qui attendent une prise en charge de ce type. Ils sont malheureusement placés, faute de structure, dans des instituts médicalisés, peu adaptées à l’autisme. 4 ans après son ouverture, l’école est reconnue par le ministère de l’éducation nationale et obtient son agrément en 2015.

Les bâtiments occupés par Espoir Autisme doivent être libérés en 2014. Ils sont sur un périmètre destiné à la création d’une zone économique. Le conseil municipal, présidé par Daniel Wappler, décide de proposer un terrain dans le quartier des Ateliers de Beaumont et vote une délibération en ce sens.
Après les élections de 2014, le nouveau maire, Gérard Guille, modifiera profondément le projet du Bois d’Auteuil, et en particulier il renverra la création de la zone économique aux calendes grecques. Malgré cela, Mme Bento a dû quitter les bâtiments occupés jusqu’alors. Pourquoi ces locaux, toujours vides aujourd’hui, n’ont pas été restitués à Espoir Autisme ? 

Depuis, la situation est bloquée, et Espoir Autisme a dû se replier à Crosnes, sur le lieu de l’entreprise Bento où un étage supplémentaire, indépendant de l’entreprise sera aménagé en toute hâte, afin d’accueillir les enfants et les adultes spécialisés. Il faut saluer la générosité des salariés de l’entreprise qui se sont fortement mobilisés, et ont donné de leur temps afin de réaliser cette école dans un délai record.

Aidé par le député, Laurent St Martin, Mme Bento à pu bénéficier de la générosité du Territoire lui permettant de terminer l’exercice de l’année 2018. Elle a depuis constitué un dossier d’agrément et de financement pour la création d’une école spécialisée auprès de l’ARS, qui est actuellement en cours d’instruction. Une fois finalisé, il permettra l’ouverture d’une école spécialisée permettant d’accueillir 30 à 50 enfants dès la maternelle et de les accompagner jusqu’à la 3ème, leur permettant ensuite d’intégrer un apprentissage métier.

Tina souhaite installer cette école à Villecresnes, sa commune de résidence et de cœur malgré les propositions des communes voisines. Ce sera pour Villecresnes une chance et un atout, celui d’accueillir la première école spécialisée pour autiste en France.

J’ai passée une demi-journée au sein de cette école parmi les enfants et je dois dire que c’est une expérience inoubliable. J’ai pu percevoir les activités et enseignements proposés, la qualité de la prise en charge, l’engagement des enseignants, psychomotricienne, éducateurs spécialisés, ostéopathe, kinésithérapeute, psychologue, institutrice Montessori, art thérapeute, équithérapeute, professeur de yoga et coach sportif. 

Ces enfants sont attachants et j’ai pu mesurer les progrès réalisés par les plus grands. Je tenais à remercier Tina pour cette immersion, et à saluer son courage, son énergie, son engagement pour cette cause. Sans elle rien de tout cela n’existerait pas.

Espoir Autisme, en attendant son agrément par l’ARS, vit en partie de la mobilisation de chacun d’entre nous. Si vous souhaitez soutenir son action, vous pouvez faire un don à :
Espoir Autisme 94
9 Allée Verte
94440, Villecresnes
(Association reconnues d’utilité publique, un reçu fiscal vous sera remis pour un don supérieur à 50€)

Les enfants vous remercient.
                                                                                              Patrick Farcy


samedi 30 mars 2019

Bien vivre avec les nuisances. Dialogue de sourds au Conseil Municipal de janvier 2019

Au conseil municipal de fin janvier 2019, l’équipe municipale actuelle a voté la vente de parcelles situées près des ateliers de Beaumont à la Société GOUIDER. Cette société implantée actuellement à Villecresnes sur la Nationale 19 est spécialisée dans le ravalement et cherche des surfaces de stockage pour ses échafaudages.

Cette décision, va apporter des nuisances supplémentaires avec la circulation de camions de 19 tonnes sur les axes principaux de Villecresnes et notamment sur l’axe Dagorno - Bois Prie Dieu - Etoile.

La commune n’en tirera aucun bénéfice, le produit de la vente ira au SAF (Syndicat d’Action Foncière) et aucun emploi ne sera créé puisqu’il s’agit uniquement d’entreposage d’échafaudages.

Démocratie participative oblige, les riverains des axes cités auraient pu être consultés et les réunions de quartier auraient dû au moins permettre le débat. Rien de tout cela. Le doute sur la sincérité du maire s’installe quand il nous parle de participation citoyenne.

Mais au fait, existe-t-il un projet économique pour notre ville ? Ceux qui le connaissent peuvent ils nous en faire part ?

Voici la vidéo de l’échange qui a eu lieu sur le sujet entre le maire et les élus de notre groupe Villecresnes Avenir. Il ne répond à aucune de leurs remarques. Au-delà, cette vidéo vous éclairera également sur la tenue des conseils municipaux et le niveau d’écoute du maire.




lundi 18 mars 2019

La fête de la jeunesse

La fête du sport, année électorale oblige, devrait renaître de ses cendres sous le nom de fête de la jeunesse.

La dernière fête du sport en 2014

Supprimée dès 2015 sans explications plausibles et comme beaucoup d’autres événements, elle devrait se tenir début juin.

Nous avons durant ces 5 ans, réclamé plusieurs fois son retour. Il aura fallu attendre juin 2019 à 9 mois des élections pour être entendus.

Nous nous réjouissons bien sûr de ce retour. Mais une orientation politique ne se résume pas à un seul événement durant toute une mandature, Cette fête de la jeunesse n’a de sens que si elle s’inscrit dans une politique globale. Ce sujet devra être au cœur de la prochaine campagne.

L'abat oiseau

Les archers de la Compagnie
Ce samedi 16 mars, un événement annuel important a eu lieu à la Compagnie Villecresnoise de Tir à l’Arc. Il s’agissait de « l’abat oiseau », une compétition entre archers dont le but est de fendre une représentation en bois d’un oiseau d’une surface d’un pouce carré (6,5 cm²) à une distance de 50 mètres. A cette distance l’oiseau n’est qu’un point au centre d’une cible.

Jean Claude Gremeret et Antoine Ubaldo
Elle rassemble 2 compétitions, les adultes d’un côté qui élisent leur Roy et les juniors, de 11 à 18 ans, qui concourent à l’élection du Roitelet.

C’est dans un pas de tir tout à fait spécial appelé « Beursault », que cette compétition se déroule. La compagnie possède un double beursault souvent retenu pour des compétitions nationales et parmi les plus beaux de France. 

C’est le Roy des 2 années précédentes qui a fendu l’oiseau, il devient Roy et Empereur à vie pour ces 3 titres successifs. Il est désigné temporairement capitaine de l'association et doit convoquer son bureau pour l’élection d’un nouveau capitaine.

Les compagnies de tir à l’arc, issues de sociétés anciennes, sont les héritières d’un patrimoine. Au-delà de l’aspect sportif, elles perpétuent des règles de conduite entre membres permettant une discipline et un respect comparable à certains arts martiaux.

Félicitations au nouveau Roy - Empereur, Jean Claude Gremeret et saluons le travail du capitaine Antoine Ubaldo et du maitre d’arme, Georges Renouard qui a beaucoup contribué pour la compagnie. 

Plus largement, remercions l’ensemble des bénévoles qui œuvrent au quotidien en donnant de leur temps pour que notre commune vive, que nos jeunes, nous même, nous puissions réaliser une activité choisie.


Patrick Farcy


vendredi 15 mars 2019

Notre nouveau fromager.


La fromagerie en attente de sa vitrine définitive
Un nouveau commerce voit le jour en centre-ville de Villecresnes et nous tenions à saluer cette naissance en souhaitant longue vie à la fromagerie Gilbert situé 3 rue du Réveillon à côté de notre caviste préféré.


Il s’appelle Julien Meunier, il a 32 ans, Il est marié, père d’une charmante petite fille. Animé d’une véritable passion pour le fromage. Il habite sur le plateau Briard. Nous saluons son esprit d’entrepreneur.

Julien Meunier
 Sa réussite dépend de nous, il vous attend tous dans son commerce et vous promet un conseil d’expert afin de répondre à vos attentes et à vos goûts.

Il propose un assortiment de plus de 110 fromages affinés avec soin pour le bonheur de nos papilles. Il est grand temps de redécouvrir le vrai gout et la diversité de nos fromages issus d’un savoir-faire dont nous sommes fiers.

Julien vous apportera le conseil et pour les amateurs de raclette une formule tout compris pour 9.60€ par personne. Il s’engage à avoir des prix raisonnables et maîtrisés.

Il vous accueille de 9h30 à 12h45 et de15h30 à 19h45 du mardi au samedi et le dimanche matin.

Villecresnes Avenir soutient cette initiative qui s’inscrit dans son projet de dynamisation du centre-ville et dont nous parlerons pendant la campagne. C’est une attente majeure des Villecresnois et l’une de nos priorités en 2020.

Patrick Farcy

jeudi 7 mars 2019

Le Kiosque. L'article du Parisien

L'article du Parisien sur le kiosque et notre sondage. Il fait suite à la parution des résultats de notre sondage sur les éléments saillants du dossier à savoir:
- La redevance annuelle de 200€
- Les places de parking
- La publicité

Pour une information compète, nous vous renvoyons sur notre blog http://www.villecresnes-avenir.fr/



mardi 5 mars 2019

Les Villecresnois ont la parole


Le questionnaire


Nous avons effectué un sondage en diffusant un questionnaire en décembre 2018 en distribution physique et en ligne sur notre blog et Facebook. Nous avons reçu 180 réponses.
Celui-ci comportait une série d’affirmation. Il fallait se positionner par rapport à ces assertions.

Les affirmations proposées :

- La solution Kiosque est la meilleure.
- Le tarif de 200€ par an est normal.
- La durée de 15 ans est la durée qu’il fallait voter.
- L’absence de concertation est acceptable.
- La publicité à proximité des écoles doit être encadrée.
- La suppression de places de parking est inacceptable.
- il faut privilégier un commerçant indépendant à un grand groupe.

En fin de questionnaire nous demandions de se prononcer pour ou contre l’installation du Kiosque.
L’interviewé pouvait nous laisser un commentaire. Ils sont listés dans leur totalité à la fin du document.

Les réponses:
 Vous êtes à 84 contre la solution Kiosque. En majorité vous regrettez la disparition d'un magasin presse et vous souhaitez voir l'implantation d'un nouveau magasin de ce type mais pas de cette façon.
A noter: 55% des "opposés" ne sont pas du tout d'accord avec la solution proposée.

Seul 9% d’entre vous auriez voté pour cette installation au conseil municipal.


La redevance de 200€ par an vous choque le plus à 87% (dont 79% de pas du tout d'accord),  elle constitue un avantage inestimable par rapport aux autres commerçants et un manque à gagner pour la commune.

A 87% (dont 76% de tout à fait d'accord), vous considérez que la commune doit se préoccuper de la valeur de l'emploi qu'elle crée. Vous souhaitez l'installation de commerçant indépendant et rejetez toutes formes de précarisation de l'emploi. (horaire, salaire, risque, condition de travail)

Enfin, vous rejetez à 85% l’absence de concertation préalable avant le choix d'une solution.

Vous demandez à 85% un encadrement spécifique de la publicité. Cet encadrement doit aller plus loin que celui définit par la loi du fait de la présence d'école dans le périmètre. Ce point est essentiel quand nous savons que la publicité est la source de revenu essentielle de JC Decaux.



Les commentaires

mardi 19 février 2019

L’Atelier Médical du maire, la nouvelle maison qui soigne ?


Nous manquons cruellement de médecins généralistes. La situation vient de s’aggraver avec le départ du Dr Dormont. 
Sans concertation préalable, le maire a décidé de créer une maison médicale aux ateliers de Beaumont, rue d’Yerres, le coût de l’opération est annoncé à 150.000 €. Est-ce la solution ?

Il y a déjà un cabinet médical en centre-ville, rue des Jubennes, là où exercent les Docteurs Favreau et Cheront-Mahaut et un cardiologue, le Dr Moreau. Ce cabinet est à la recherche d’un nouveau médecin. Cette recherche nous parait prioritaire.
Le nouveau local proposé par le maire n’apporte aucune amélioration à la situation actuelle, bien au contraire. Ce bâtiment, excentré du centre-ville, ne comporte que 4 espaces de consultation répartis sur 2 niveaux. 


Nous pensons qu’un jeune médecin préférera rejoindre ses confrères pour des raisons évidentes de répartition de charges, de mutualisation du pôle de secrétariat médical et de partage d’expériences.

D’expérience, les médecins nous disent qu’il serait préférable d’étudier un accompagnement sur les 3 premières années afin d’attirer de nouveaux praticiens. Ils sont à la recherche d’un nouveau confrère, alors pourquoi ne pas les aider dans leur recherche en étudiant cet accompagnement.

Dans le cas contraire, le risque du départ des médecins actuels est réel, les charges supportées se concentrant sur les seuls médecins restants.

Ensuite, l’immeuble où se situe le laboratoire d’analyse médicale, rue du Relais, se propose d’accueillir à terme 3 nouveaux médecins. 

Nous ne manquons pas d’infrastructure mais de médecin. Quand on se trompe de diagnostic on risque d’aggraver la situation du malade.



mardi 5 février 2019

Il était une fois… un petit budget participatif


Que penser de ce budget ?
Après 5 années de pouvoir solitaire, le maire se convertirait-il aux vertus de la démocratie participative ?

Avec plus de 50 propositions, les Villecresnois montrent qu’ils veulent être associés à la vie de leur ville.

Nous retrouvons beaucoup de propositions identifiées lors de nos rencontres, Un certain nombre d’entre elles font partie du nouveau projet municipal porté par Patrick Farcy.

Les Villecresnois demandent également à être associés à la réalisation de ces projets. L’efficacité d’une équipe doit être jugée sur sa capacité à agir conformément à la demande.

Au bout de 5 ans de mandature, proposer un budget de 2€ par habitant alors que la moyenne nationale est à 5€ n’est pas un gage de démocratie participative mais une manœuvre électorale permettant de présenter en exemple la mandature de G. Guille.

Ce budget participatif n’est qu’un petit élément de la vie démocratique. Utilisé seul, il ne donne qu'une illustration de la démocratie locale. En réalité, les habitants sont exclus des choix importants de la commune.

Nous aurions souhaité par exemple, être consultés sur le choix structurant de l’aménagement coûteux de notre centre-ville et la suppression de places de parking. Ce sont des enjeux de plusieurs millions d’euros ! En revanche, nous n’avons eu qu’une gouvernance verticale et sans concertation ni écoute du maire.

A 14 mois des échéances électorales la ficelle est grosse.

mercredi 23 janvier 2019

Les arbres de la discorde

Nous constatons avec stupéfaction le travail de l’ONF (Office National des Forêts) dans le bois de Lagrange sur une zone située sur la commune de Villecresnes. Des arbres abattus par dizaines avec comme spectacle une trouée de 10 mètres de large sur plus de 100 mètres de long.

Une tornade serait passée le long de la D 941 entre Yerres (Essonne) et Villecresnes (Val-de-Marne) sur la forêt de la Grange, le résultat n’aurait pas été différent. Des dizaines d’arbres sont à terre. Tronçonnés. (Le Parisien du 19 septembre 2018)

Cette partie exploitée par l’ONF est placée sous la protection du Territoire GPSEA dont le vice-président est G. Guille. Elle appartient au massif de l’Arc Boisé.

Citons une brève du site de la mairie « Devant ce constat alarmant, Gérard Guille, maire de Villecresnes en contact avec les maires, Olivier Clodong de Yerres et Françoise Lecoufle de Limeil- Brévannes, inquiets aussi de la tournure des travaux, ont décidé de faire front commun et d’arrêter ces opérations considérées comme destructrices»
Le Parisien du 19 septembre 2018 précise « Olivier Clodong, le maire (SE) de Yerres, a d’ailleurs choisi de réunir ce vendredi matin ses collègues de Limeil-Brévannes et de Villecresnes « pour faire front commun et organiser la riposte ». En cause, « un manque d’anticipation », selon le premier édile »

Alors, qui prend l’initiative et qui suit ?  Peu importe me direz-vous, le mal est fait.

Ces pratiques sont pourtant connues. Le Parisien du 12 octobre 2017 réalisait un article précisant que l’ONF avait adopté depuis 2 ans une nouvelle pratique dite de « Futaies irrégulières » permettant de n’abattre que les arbres nécessaires afin d’éviter ces trouées désastreuses.

Alors pourquoi cette logique n’a-t-elle pas été appliquée à Villecresnes ?

Il est vrai que l’ONF est au bord de la faillite (les échos du 21 janvier 2019) ceci explique certainement cette frénésie des coupes de bois.

Villecresnes possède une surface boisée de plus du tiers de sa surface totale qui justifierait qu’un élu soit chargé de la préservation de ce patrimoine avec pour mission d’anticiper et d’assurer le lien permanent avec les exploitants de ces espaces?
N’aurait-on pas pu ainsi éviter cette perte pour notre commune ?

Ce n’est pas la peine d’avoir le vice-président en charge de la protection de la forêt comme maire pour en arriver à cette situation. Mais c’est vrai :  on préfère construire que de protéger la forêt.

vendredi 18 janvier 2019

Questions au maire


Voici le texte des questions orales qui seront posées au maire par les élus de Villecresnes Avenir  au cours de la réunion du conseil municipal du lundi 21 janvier 2019.

Comme d'habitude les réponses seront filmées et diffusées sur ce blog et sur notre page Facebook.

lundi 7 janvier 2019

Une installation qui se fait attendre...


Alors, ce kiosque qui a fait tant couler d’encre est-il enfin installé ? Hé bien non et pourtant, d’après G Guille la date d’installation était prévue…l’année dernière.

En voici la preuve en image. G Guille nous l’assurait lors du dernier conseil municipal. Mais tout ce qui se dit n’est pas toujours exact. Rappelez-vous les travaux de réaménagement du parking, qui va payer ?  nous vous renvoyons à la séquence filmée des réponses aux questions sur notre blog.

jeudi 3 janvier 2019

Voeux




Les adhérents de Villecresnes Avenir m’ont chargé de bâtir et de conduire une liste de candidats lors de la prochaine élection municipale.
Je suis Villecresnois depuis 27 ans, marié, 2 enfants et j’exerçais, il y a encore quelques semaines, la responsabilité de directeur des magasins Orange de la région Parisienne.
Nous aurons pour ambition de préserver l’authenticité briarde de notre commune tout en la préparant au défi de notre temps. Emplois, commerces, vie associative, enfance, seront les maîtres mots de notre projet.

Nous moderniserons la vie locale par une vraie participation citoyenne et nous développerons le bien vivre ensemble.
Nous souhaitons nous inscrire dans une vision écocitoyenne en proposant une politique plus respectueuse de l’environnement et de la santé, tout en luttant contre les nuisances du quotidien.
Tous les membres de notre équipe devront s’affranchir des clivages politiques et n’auront qu’un seul but : travailler à l’intérêt de l’ensemble de leurs concitoyens.
Le moment venu, nous irons à votre rencontre afin de tenir compte de votre avis dans la priorisation de nos actions.
En attendant ces rencontres je tiens à vous présenter mes meilleurs vœux de santé et de bonheur pour 2019.

Patrick Farcy