lundi 12 novembre 2018

Le Bois d’Auteuil nouveau est arrivé.

Une délégation du quartier du Bois d’Auteuil a été reçue par le Maire et son équipe afin d’échanger sur les attentes légitimes des habitants de ce nouveau quartier.

A cette occasion, leurs représentants ont présenté un document de 40 pages, proposant des solutions d’aménagement peu coûteuses et pleines de bon sens.
Cette délégation était composée en grande partie des membres du collectif du Bois d’Auteuil. La démarche de ce groupe est exemplaire et constitue un vrai exercice de démocratie locale démontrant le dynamisme et l’esprit de responsabilité de ces nouveaux Villecresnois :
Les habitants du nouveau quartier ont su faire taire leur intérêt particulier et s’entendre sur des attentes communes,
Ils se sont organisés afin de constituer un collectif citoyen, définir leurs moyens d’échanges et de partage, grâce aux réseaux sociaux.


Citons parmi leurs initiatives, la création de moments festifs, comme la fête des voisins en juillet. Les habitants se sont rassemblés en apportant chacun une part du repas partagé. Tous les Villecresnois étaient conviés via la page Facebook. Ceux qui se sont déplacés ont pu apprécier les échanges et les solidarités naissantes. Ce fut l’occasion pour beaucoup de mettre des visages sur des noms.

Plus récemment, c’est Halloween qui a tenu tout le monde en haleine. Les parents et les enfants ont plongé dans la frénésie des déguisements d’horreur, chacun rivalisant d’imagination pour être le plus effrayant.

Cette soirée fût une réussite et c’est une avalanche de bonbons qui attendait les enfants. Il faut saluer les adultes qui ont tous joué le jeu en préparant leur accueil. Pour la plus grande joie des enfants de nombreuses portes ne sont pas restées closes.

Nous vous invitons à consulter la page Facebook du quartier (cliquer sur ce lien) ou mieux, vous rendre au Bois d’Auteuil, afin de découvrir ce nouveau quartier plein de vitalité et de joie de vivre. Vous pourrez ainsi vous faire votre propre opinion.

A travers cet article, nous voulons saluer l’esprit d’ouverture de ces habitants qui souhaitent avant tout être des Villecresnois à part entière et participer à la vie et au développement harmonieux de notre commune.

Depuis près d’un siècle, chaque nouvel arrivant à Villecresnes a pu apprécier, son cadre de vie, son patrimoine, sa douceur de vivre. Il nous revient à tous d’entretenir ces atouts afin qu’ils puissent perdurer pour de nombreuses générations.

Il reste maintenant aux 29 élus du Conseil Municipal à œuvrer pour que ce travail collectif donne naissance aux réalisations concrètes qu’il mérite !


vendredi 2 novembre 2018

Un peu de décence.


Voici le texte de la tribune que les élus de notre Groupe ont transmis au service communication pour être publié dans le Villecresnes Mag de novembre 2018.

Notre groupe travaille à faire entendre la différence et à développer une autre conception de l’action municipale. Nous sommes au service d’une collectivité humaine. Nos actions et nos propositions s’appuient sur un ensemble de valeurs républicaines : démocratie, réalisme, engagement responsable.
  • La majorité est en charge des affaires municipales et devra en rendre compte en fin de mandat.
  • La gestion du personnel, elle, relève du Maire. Notre groupe, qui n’a pas accès aux dossiers ne peut, dans ce domaine, que prendre acte des décisions.  
  • Au sujet du kiosque, nous vous renvoyons à l’article sur notre blog. Pourquoi tant de précipitation sans aucune concertation, alors que des emplacements commerciaux restent vides et que la mairie s’apprête à en créer d’autres avec son projet de nouvel immeuble ? Ajoutons une convention d’occupation pour un prix inférieur au coût de l’abonnement annuel d’un grand périodique quotidien national : 200€/an, pour 15 ans sans clause d’indexation annuelle.
  • Nous voulons revenir sur le comportement indigne de certains élus tel que révélé dans le courrier de Madame Isabelle LAFON. Compte tenu de la gravité de ces faits, nous avons demandé au maire de surseoir à l’élection de Madame CASIER et de tirer toutes les conséquences de ces comportements.  Nous saluons l’esprit républicain et le courage personnel démontrés par Mme Isabelle LAFON dans cette affaire qui n’honore pas ceux qui ont choisi la voie de l’abus d’influence.

jeudi 25 octobre 2018

Le kiosque d’abondance


L’équipe municipale actuelle juge déplorable que nous votions contre l’installation en l’état d’un kiosque à journaux à l’angle des rues du lieutenant DAGORNO et du Réveillon. C’est ce que nous lisons sur le dernier Villecresnes Mag.

Il aurait été correct d’en donner les raisons. Comme cela n’a pas été fait, nous vous l’expliquons dans cet article.

Tout d’abord, nous réaffirmons le besoin de “sanctuariser” les places de parking en centre-ville. Nous avons dénoncé le projet de l’immeuble d’Atilly en partie pour cette raison. Nous restons cohérents sur ce sujet. Les espaces de stationnement sont vitaux pour l’activité et le développement des commerçants ; les Villecresnois y sont attachés. Il faut savoir que la surface “d’exploitation” de ce kiosque, de l’ordre de 20 m², devrait supprimer entre 4 et 6 emplacements de stationnement et demande le remaniement complet du parking afin de faire cohabiter sans risque les voitures et les piétons clients de ce distributeur. Cette installation constituera par ailleurs un obstacle bouchant la visibilité entre les rues DAGORNO et du Réveillon.

Pourquoi tant de précipitation sans aucune concertation, alors que des emplacements commerciaux restent désespérément vides et que la mairie s’apprête à en créer d’autres avec son projet de nouvel immeuble ?

Enfin, la lecture du contrat est très étonnante. Il s’agit d’une convention d’occupation du domaine public avec autorisation d’affichage publicitaire sur les deux côtés qui vise une augmentation des recettes provenant des ventes de périodiques, des jeux de La Française des Jeux et des contrats publicitaires, et ce, pour un prix inférieur au coût de l’abonnement annuel pour un grand périodique quotidien national : 200€ PAR AN et POUR 15 ANS sans clause d’indexation annuelle.

Bravo à la Société MÉDIAKIOSK qui a négocié ce contrat.

La signature d’un tel contrat tue dans l’œuf toutes initiatives d’installation d’un véritable commerce de ce type et constitue une vraie concurrence déloyale.
Alors, devant les difficultés de nos commerçants du marché à vivre de leur commerce, nous leur conseillons désormais de négocier des kiosques plutôt que des étals. Ils payeront moins en un an que ce qu’ils versent tous les mois à la mairie pour huit demi-journées de vente et bénéficieront d’une bien plus grande surface d’exploitation.

lundi 1 octobre 2018

Révélations sur le comportement indigne de certains élus



A la veille d’une réunion du conseil municipal dont l’ordre du jour comporte la nomination de nouveaux adjoints au maire, Madame Isabelle LAFON, ancienne adjointe au maire, a fait parvenir aux élus de notre groupe une copie de la lettre qu’elle a adressée au Procureur de la République.


Les faits révélés dans ce document mettent en évidence trois manquements graves au respect de la loi et à l'éthique comportementale auxquels doit se soumettre tout élu de la République :
  • Le non-respect d'une décision de justice la concernant, de la part de Madame CASIER
  • La complicité de Monsieur VILLA, adjoint en charge de la sécurité, officier de police judiciaire, qui a couvert ce fait délictueux et fait pression sur la police municipale
  • La décision du maire, qui connaissant l'ensemble de l'affaire depuis plusieurs mois, décide néanmoins de proposer d'élire Madame CASIER adjointe au maire et de lui conférer ainsi le statut d'officier de police judiciaire.
Compte tenu de la gravité de ces faits les élus de Villecresnes Avenir ont demandé au maire de surseoir à l’élection de Madame CASIER et de tirer toutes les conséquences du comportement de Monsieur VILLA.

Les élus de Villecresnes Avenir saluent les valeurs, l’esprit républicain et le courage personnel démontrés par Madame Isabelle LAFON dans cette affaire qui n’honore pas ceux qui ont choisi la voie de l’abus d’influence.

Les vidéos du conseil seront mises en ligne aussitôt que possible.

jeudi 20 septembre 2018

Recours contre le projet centre-ville



Le projet du centre ville d’Atilly, portant sur 5673,88m2 d’habitation, a provoqué chez les villecresnois de nombreuses interrogations, voire des vraies inquiétudes. Pourtant le maire a affirmé qu’il s’agissait de “son projet” qu’il a mené de bout en bout.

Au moment où il s’apprête à signer le permis de construire de la S.C.C.V Villecresnes d’Atilly, (promoteurs COGEDIM et AKERA), du 73 rue du Lieutenant Dagorno, les élus de Villecresnes Avenir lui ont adressé en date du 12 septembre 2018 une lettre recommandée avec accusé de réception, reprenant point par point tous les éléments du dossier et les mises en garde nécessaires.

Ainsi, tant le maire que les Villecresnois, sont pleinement informés des enjeux en cours.


mardi 14 août 2018

DÉCALÉ !

Le maire vient d’annoncer la création d’un “conseil des sages”. Il tente ainsi de tenir une promesse de campagne 4 ½ ans après avoir été élu et à 1 ½ an de la fin de son mandat. Ce n'était donc manifestement pas une priorité pour lui. Passons sur le but réel de cette création pour mieux en souligner l'aspect paradoxal.
La sagesse n’étant pas l’apanage de la jeunesse, il est cocasse de voir monsieur GUILLE créer une telle assemblée au moment précis où la sociologie de notre ville change, (et c’est heureux) par l’accueil de nombreuses familles avec de jeunes enfants.
En 2014, alors que GUILLE proposait que rien ne bouge à Villecresnes, ce conseil des sages pouvait à la rigueur paraître cohérent avec la politique qu'il proposait, mais en 2018, les questions qui vont se poser à la municipalité concerneront essentiellement les besoins liés au rajeunissement de la population (petite enfance, écoles, jeunesse), et ce n’est pas de l’avis d'un conseil du 3ème âge qui pourra aider les élus à trouver les bonnes réponses.
Décidément, Gérard Guille, maire de VILLECRESNES, a bien du mal à être en phase avec son environnement et avec son temps !

lundi 2 juillet 2018

Un maire au comportement pitoyable

Voici la tribune d'opinion que les élus de notre Groupe ont transmis au service communication afin qu'elle soit publiée dans le Mag de juillet. Elle traite de l'attitude du maire et de son adjoint aux associations, qui, après avoir refusé leur aide à l'école Espoir Autisme, cherchent, sans honte, à s'attribuer le mérite des résultats obtenus par le député auprès du territoire et de l'administration.




Dans un texte aussi long que maladroit, le maire tente de nier le rôle majeur joué par le député de notre circonscription dans la mise en œuvre de mesures de soutien à l’école Espoir Autisme, pour s’en attribuer, seul, le mérite.

Ne soyons pas dupes.



Au cours de la réunion du conseil municipal du 2 mai c’est bien lui qui a refusé de faire voter une aide de 20000 €. C’est lui également qui a osé soutenir que la fermeture de l’école pourrait lui permettre de renaître de ses cendres. Lui, enfin, qui a accusé notre représentant de vouloir faire pleurer dans les chaumières !  (Voirla vidéo sur notre site)

Dans son message aux Villecresnois il affirme avoir demandé une aide au GPSEA dès le 24 janvier 2017 sans s’étonner que près d’un an et demi plus tard il n’avait toujours pas reçu de réponse. Monsieur Guille démontre ainsi lui-même son faible poids dans l’instance intercommunale ! En réalité la réponse positive du Président du T11 en date du 28 mai a fait suite à la demande expresse du député.

Il énumère enfin une suite de lettres au Président de la République ou à l’administration, restées toutes sans réponse, alors que dans le même temps, le député, lui, décrochait des rendez-vous qui devraient permettre d’avancer vers la pérennité de l’école.

Le député avait promis aux familles qu’il les aiderait ; il l’a fait. Un an plus tôt le maire leur avait promis la même chose mais il est revenu sur ses engagements.

Inutile d’en dire davantage.