samedi 22 février 2020

Lettre ouverte à Gérard Guille, maire sortant

Depuis plus d’un an, je m’étais astreint au silence, mais la lettre par laquelle vous avez informé les Villecresnois de votre intention de vous représenter, les différents documents publiés depuis, ainsi que les propos que vous avez tenus récemment dans une interview donnée au journal Le Parisien sont tellement injurieux à mon égard, ainsi qu’à celui de nos élus et de tous les adhérents de notre association, que j’ai décidé de m’exprimer.

Vous m’accusez d’agir dans l’ombre. Pourtant vous n’ignorez pas, que depuis l’assemblée générale extraordinaire du 18 novembre 2018 qui a désigné notre tête de liste, je n’ai plus que la responsabilité institutionnelle de notre association. Si j’ai conservé la présidence de Villecresnes Avenir, c’est uniquement parce que vous m’avez, à ce titre, cité à comparaitre pour diffamation, procès que vous venez d’ailleurs de perdre.

Alors puisque vous ne cessez de parler de moi, souffrez que je parle de vous

L’attitude déplorable dont vous faites systématiquement preuve est votre méthode depuis 6 ans. Elle repose sur l’idée qu’il suffit, pour gagner des élections, de détruire l’autre, d’accuser et de faire courir des rumeurs. Cette démarche a même été théorisé sur les réseaux sociaux par un de vos soutiens, imprudent, pour ne pas dire plus. Quel mépris pour vos concitoyens ! Si vous les respectiez, vous sauriez qu’ils n’ont besoin de personne pour comprendre que vous ne travaillez pas suffisamment vos dossiers, que vous ne répondez pas à toutes les demandes qui vous sont adressées et que vous défendez mal les intérêts de Villecresnes.

Votre communication ne devrait-elle pas contenir des idées, du souffle, une vision au lieu de mettre en avant votre aigreur et le vide de votre pensée. En vous comportant de cette manière, vous démontrez que vous n’êtes pas à la hauteur de la fonction à laquelle vous prétendez.

Vous êtes maire sortant, vous semblez l’oublier. Les électeurs n’attendent pas de vous que vous fassiez référence à une mandature qui s’est achevée il y 6 ans ou que vous vous attaquiez aux personnes. Ils souhaitent avant tout que vous leur parliez de ce dont vous êtes comptable, c’est-à-dire de votre bilan, de vos projets, de l’état des finances de la commune, de son endettement, du niveau des impôts locaux, de la gestion de vos équipes et du personnel communal. En cinq ans, n’avez-vous pas perdu deux de vos adjoints, trois directeurs généraux des services, un directeur financier, deux directeurs de l’urbanisme, deux directeurs techniques et de nombreux cadres de l’administration dont vous avez la charge. Jamais un maire de Villecresnes n’a concouru à une telle hécatombe parmi ses collaborateurs proches et n’a eu une gestion aussi désastreuse. En réalité, inapte au management d’équipe, vous avez créé le désordre dans l’entreprise “Mairie de Villecresnes”

Pour conclure, je voudrais vous rappeler les mots que j’ai prononcés devant vous le soir des élections de 2014 après l’annonce des résultats : “Je ne siègerai pas au conseil municipal en raison de l’âge que j’aurai en 2020.”

Je ne regrette pas cette décision de sagesse et, puisque je semble vous obséder, permettez-moi de vous dire que vous auriez eu avantage à vous en inspirer.


Daniel Wappler
Ancien maire de Villecresnes
Président de l’association Villecresnes Avenir

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire