dimanche 19 avril 2015

Réunion du conseil du 10 avril : l'opposition expose des arguments de poids

Le vote des taux d’imposition locale et du budget 2015 constituaient les points majeurs de l’ordre du jour de la réunion du conseil municipal du vendredi 10 avril.

Les élus du groupe Villecresnes Avenir, par la voix de Didier Giard, ont exposé tous les points qui démontrent les incohérences et les insuffisances ayant présidé à l'élaboration du budget 2015 et à la décision d'augmenter brutalement les impôts.
  1. L’absence du schéma vertueux de financement des investissements, prôné par le maire lors du débat d’orientation budgétaire, tenu il n’y a pas deux mois :
    • 30 à 35% de subventions recommandés par le maire alors qu’au budget 2015 il n'en sollicite que 2,5%.
    • 50% d’emprunt maximum conseillé, mais il en propose près de 70% pour l’année à venir 
  2. Les charges de personnel qui étaient de 5590 K€ au compte administratif 2013, dernier exercice plein de la mandature précédente, sont annoncées à 6237 K€ au budget 2015, soit une augmentation de 647 K€, l’équivalent de la hausse des impôts.
  3. L’équipe actuelle a hérité d’un niveau de dettes particulièrement bas, mais avec l’inscription d’un emprunt de 5 millions d’Euros au BP 2015, notre endettement explose en un an pour atteindre plus d’une année de recettes de fonctionnement nettes.
  4. Malgré toutes les prédictions catastrophiques proférées à longueur de réunions et publiées dans le magazine municipal, le résultat 2014 est annoncé à 1343 K€. Notre budget n’était donc pas si mauvais que cela. C’est peut-être la raison pour laquelle le maire continue de refuser de communiquer le fameux rapport d’audit, malgré des demandes répétées.
  5. Les dépenses inscrites au projet de budget sont surestimées par l’existence de deux lignes de dépenses dites “imprévues” pour un total de 636 K€. Cela s'appelle des réserves.
  6. Les recettes, elles, sont sous-évaluées par la non prise en compte de la contribution des constructeurs du Bois d'Auteuil aux équipements publics (2 millions d’euros), par l’oubli des recettes provenant de la vente des terrains du Bois Prie Dieu, dont la signature est prévue en mai (3 millions d’euros) et par la minoration des recettes attendues de la hausse des impôts. Par ailleurs, il n’est tenu aucun compte dans un plan de financement pluriannuel de l'augmentation de population qui accroîtra automatiquement les recettes fiscales de la ville, ni du franchissement du seuil des 10.000 habitants qui apportera des recettes supplémentaires en dotations de l’Etat.
Au total c'est un matelas de plus de 10 millions d'euros, sur les 6 exercices de 2015 à 2020, qui est ainsi constitué.

Toutes ces astuces n’ont qu’un seul but : faire avaler la surimposition aux Villecresnois. Les nouveaux taux feront de Villecresnes une des villes où les impôts sont les plus lourds.

Pour finir, nos élus ont pointé quelques éléments relevés dans le compte administratif 2014 et le BP 2015
  • Ce sont les familles qui trinquent avec 700 K€ d'augmentation d'impôts (hausse de 11%) et près de 100 K€ pour les frais de cantine et de garderie soit près de 800 K€.
  • Ce sont les enfants qui trinquent avec la baisse du budget des fournitures scolaires.
  • Ce sont les associations qui trinquent avec une baisse de subventions de près de 50 K€ par rapport à 2013.
  • C'est la culture qui trinque avec une baisse de près de 40% de son budget. Un secteur que la majorité a peut-être décidé d'abandonner ou de laisser dépérir ?
  • Il y a une néanmoins une augmentation de 30% des provisions pour contentieux. Il est vrai que les recours et les procès introduits par des administrés sont de plus en plus nombreux.
Les élus de Villecresnes Avenir ont voté CONTRE l'augmentation honteuse des impôts et ont quitté la salle avant le vote du budget en raison de l'attitude du maire.

Visionnez l'intervention de nos élus et la monocratie à laquelle ils ont été confrontés en cliquant sur l'image ci-dessous :

3 commentaires:

  1. Il est évident que les compétences gestionnaires de l'équipe précédente, leur connaissance du règlement intérieur, leur intérêt pour la ville, je dirais même leur dévouement pour travailler autant à la place de l'équipe en place pour dénoncer l'incapacitté et la malhonneteté de l'équipe en place ... DERANGENT le maire, Monsieur Guille !!!!

    RépondreSupprimer
  2. S’agissant du budget et de l’augmentation de 12% des impôts locaux, l’argumentation du maire de Villecresnes est la même que celle de tous les maires de droite qui se sont fait élire il y a un an avec principale promesse une baisse des impôts locaux! Un an après ils tous donnent comme argument d’augmentation des impôts locaux, la baisse de dotation de l’état, baisse qui était parfaitement connue au moment de l’élection municipale! Lors du prochain Conseil Municipal l’opposition peut-elle demander au Maire de lui donner 2 chiffres:
    1/le montant en valeur pour Villecresnes de la baisse de dotation de l’Etat,
    2/ Le montant en valeur que représente l’augmentation de 12% des impôts locaux.
    La comparaison de ces 2 chiffres sera très intéressante!(il y a fort à parier que le second chiffre sera bien supérieur au premier; d’où la question à poser au Maire: pourquoi une telle différence et justification de cette différence? la réponse à une telle question m’intéresse au plus haut point.

    RépondreSupprimer
  3. Bernard VERGNAUD, Villecresnois depuis 30 ans26 avril 2015 à 19:55

    Le commentaire de la liste « Bien vivre à Villecresnes » dans le MAG d’avril 2015 est bien loin de la vérité.
    A ce conseil municipal, le public plus nombreux qu’à l’habitude et probablement assez vigilant, a pu constater que la présentation du budget 2015 était très peu argumentée par la nouvelle majorité municipale et que l’adjoint aux finances s’est contenté de réciter une litanie de chiffres budgétaires sans explications objectives. Toujours les mêmes ritournelles avec la baisse de dotation de l’état, les restrictions budgétaires nécessaires, l’augmentation des coûts de fonctionnement, etc…
    On est bien loin des présentations vidéo-projetées de la précédente équipe municipale qui avait le souci de la clarté et de la transparence pour les Villecresnois.

    Par contre, la démonstration de l’opposition sur la démesure d’une aussi forte augmentation à 2 chiffres des impôts locaux, a consterné aussi bien l’ensemble des élus que le public qui s’est empressé d’applaudir. Le maire a pourtant essayé à plusieurs reprises de faire taire (voir couper le micro) l’opposant siégeant à la commission financière, mais la pression était trop forte avec un public qui s’interroge sérieusement sur les choix politiques et sociaux-culturels de l’actuelle municipalité.

    Sur un autre sujet concernant la réduction de subvention pour 2 associations (comité des fêtes et cours de langues), le nouvel adjoint responsable des associations a donné une réponse complètement insensée et du coup un mécontentement général dans l’assemblée.

    Depuis un an, j’ai l’impression que dans les conseils municipaux, c’est l’opposition qui s’affirme dans les débats et qui apporte beaucoup pour faire respecter la règlementation dans la conduite du conseil. C’est inquiétant pour Villecresnes qui héberge près de 10000 habitants.

    RépondreSupprimer