mardi 28 avril 2015

Bois d'Auteuil : les preuves de la duperie !

Lors de la réunion du conseil municipal du 26 septembre 2014, le maire a sollicité du conseil  municipal, l'autorisation de signer un “complément à l'accord cadre pour la réalisation du projet urbain du Bois d'Auteuil relatif à la constructions des logements sociaux”.

Les élus du Groupe Villecresnes Avenir s'étaient alors abstenus car l'annexe qui précisait le nombre de logements n'était pas jointe au dossier qui leur avait été envoyé. Déjà un signe !

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
Le document de programmation fourni quelques jours plus tard prévoyait la construction de 247 logements en accessibilité et 100 logements sociaux, soit 347 au total (voir ci-dessus). 

Le problème, c'est que les chiffres qui figurent sur les documents signés par l'ensemble des partenaires, il y a quelques jours, lors de la vente des terrains du Bois d’Auteuil, sont différents. Selon des sources proches des partenaires, c’est en fait 375 logements qui seront finalement construits. Quant au nombre de logements sociaux, il devrait se situer entre 115 et 125, c’est à dire à un niveau bien supérieur à celui qui avait été avancé en septembre dernier.

Ainsi, Gérard GUILLE, qui avait accusé son prédécesseur de bétonnage parce qu'il prévoyait 376 logements sur le site du Bois d'Auteuil n'en fera que ....375. !! Relisez le tract ci-dessous

Cliquer pour relire
Au delà de cette duperie, il est anormal qu’une convention soit signée sur la base de chiffres différents de ceux présentés au conseil municipal. Lors de la prochaine réunion du conseil, nous ne manquerons pas d’interpeller le maire sur ce manquement et de lui demander de nous communiquer, officiellement, le document signé par l’ensemble des partenaires du projet, comme cela aurait dû être le cas.

Quant au site internet de la ville, il ne dit pas un mot d'un évènement aussi important que l'aboutissement du projet immobilier qui aura été au cœur d'un des débats les plus animés qu'ait connu notre ville ces dernières années. Suspect non ?

Monsieur le maire, nous ne vous reprocherons pas les décisions prises car, malgré une année de retard, vous réalisez ce que nous avions prévu. Mais, et cela est grave pour votre moralité, nous avons maintenant la preuve que, sans scrupule aucun, par votre pétition et votre porte à porte, vous avez surfé sur les peurs et abusé de la crédulité de beaucoup de nos concitoyens. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire