samedi 11 avril 2015

Naufrage public pour le maire de Villecresnes hier en conseil

Un public de plus de 50 personnes a assisté en direct à un spectacle pitoyable durant la réunion du conseil municipal qui aurait dû être consacrée principalement au budget. Un conseil mal préparé ou préparé dans la précipitation, avec des documents non relus, et 6 délibérations illégales. 

Les Villecresnois présents ont découvert :
  • Un maire qui ment pour tenter de justifier la hausse des impôts, dont il masque grossièrement  la recette sur deux lignes de fausses dépenses
  • Un maire qui tente d'interdire à l’opposition de présenter ses arguments lorsqu'il comprend que ses artifices sont découverts
  • Un maire qui présente un budget aux recettes sous-estimées et aux dépenses surestimées pour tromper ses administrés
  • Un maire qui se montre violent et sans respect envers 6 élus qui représentent 46% des Villecresnois
  • Un maire qui se rend ridicule en évoquant, à propos de la gestion de l’équipe précédente, des chiffres différents de ceux, officiels, publiés sur le site de la DGCL, tout en annonçant un excédent de 1,3 million d'€
  • Un maire qui invoque le secret des affaires pour refuser de publier le rapport d’audit sur les finances communales, pourtant payé sur fonds publics
  • Un maire qui ostracise une association villecresnoise, à laquelle il refuse une salle pour des cours de langues, quand il attribue local et subvention à une association non villecresnoise
  • Un maire, lâche, au point de faire passer un de ses adjoints pour un imbécile en lui imposant de défendre une décision qui n'était pas la sienne
  • Un maire médiocre dans ses explications et possédant tellement peu ses dossiers qu’il se contente de lire les délibérations
  • Un maire hypertendu, que des mains tremblantes trahissent
  • Un maire qui ne fait confiance à aucun de ses colistiers réduits à des rôles de figuration
Vous pourrez lire trois commentaires de concitoyens présents qui corroborent ce que est dit ici.  

Dès le début de la semaine prochaine nous mettrons en ligne le texte de nos interventions et les vidéos des moments forts de cette réunion.

Après seulement une année d’exercice des responsabilités, ce fût un véritable naufrage public pour celui qui s’était fait élire par le mensonge et l’illusion.


6 commentaires:

  1. Quel triste spectacle donné hier soir par le maire lors de la séance du Conseil municipal !
    Une séance fourre-tout et soporifique de plus de 2 heures 30 au cours de laquelle l'opposition a tenté de se faire entendre en mettant le doigt sur les erreurs et incohérences dans l'ordre du jour et la rédaction des délibérations.
    Fautes d'orthographe, syntaxe hasardeuse, copier-coller malheureux, pages manquantes, etc...
    Mais le pire n'était pas pour une fois dans les détails. Le pire restait à venir lors de l'examen du budget 2015 et ses explications laborieuses.
    Les membres de l'opposition municipale ont tenté à plusieurs reprises de montrer que les chiffres ne voulaient pas dire ce que les documents officiels prétendaient et que l'augmentation des impôts locaux n'était pas une fatalité mais une manœuvre grossière.
    La plupart du temps leurs interventions n'ont même pas ému la majorité municipale mais chaque prise de parole a été balayée par le maire.
    Didier Giard, a démonté la mécanique et démontré la manœuvre politique. Il a été maintes fois interrompu, menacé de sanction, la parole lui a même été coupée, micro éteint malgré les protestations des conseillers d'opposition ! Quel bel exemple de démocratie...
    Lorsqu'un adjoint a tenté de justifier la baisse des subventions pour certaines associations par un mensonge grossier, affirmant que l'ancienne municipalité attribuait des subventions n'importe comment sans même contrôler les dossiers, la mesure a été comble.
    Devant les protestations indignées de l'opposition et d'une grande partie des citoyens présents, le maire a coupé les micros de l'opposition refusant ainsi d'entendre leurs protestations et leur indignation. Tant et si bien que faute de pouvoir s'exprimer ils ont du quitter la salle avant la fin de la séance.
    Commentaire du maire... Qu'ils partent, ça n'a aucune importance ! Au contraire, ça a 46% d'importance et ce n'est pas à balayer d'un revers de la main par simple respect des 1 808 Villecresnois qu'ils représentent.
    Encore cinq ans ?...

    RépondreSupprimer
  2. Soirée TITANIC au conseil municipal du 10 Avril à Villecresnes.
    Tout le monde est présent, à l’exception du couple de maires adjoints.
    Dès le départ des débats, manque de préparation évident des documents fournis aux participants, faits et inexactitudes relevés par 2 élus de l’opposition. De plus, certains votes semblent entachés d’illégalité rapport aux textes en vigueur ; Mais peu importe, le Maire n’écoute rien et procède au vote, droit dans ses bottes et toujours aussi autoritaire.
    Une suspension de séance, afin que notre super directrice de cabinet fournisse des photocopies pour les élus de l’opposition sur le dossier du Bois d’Auteuil. Bizarrement, tout le monde les avait, sauf eux !!!!
    A noter la participation de l’ancienne adjointe qui vote contre ou s’abstient dans la majeure partie des cas. Une première fêlure dans le système Guille.
    Au moment du budget, les hostilités commencent avec un monologue unicorde de l’adjoint aux finances, qui finit par lâcher un excédent financier de plus d’1 million 3 d’euros. Plus qu’étonnant car depuis un an, on nous a seriné que l’ancienne municipalité avait laissé un état comptable négatif !!!
    Il est vrai que depuis les élections de Mars 2014, la nouvelle équipe n’a pas réalisé grand-chose de concret en termes de visibilité pour les habitants. Ou plutôt si, la brocante a moitié ratée, le salon d’automne foiré lamentablement, et pendant ce temps là, la croisière s’amuse.(humour !!)
    Le vote des taux d’imposition est passé comme une lettre à la poste, hélas. Toute l’équipe municipale unie et servile derrière son guide, son leader maximo, son gourou, son chef de bande serait d’ailleurs plus conforme, a voté sans sourciller cette augmentation inique, inutile et surtout non argumentée de manière réaliste. Grand merci a ces inconscients béats.
    Arrive l’intervention de Mr GIARD ; homme sérieux qui maitrise la finance municipale, a des années lumière du piètre exposé de l’adjoint aux finances. A priori, l’argumentaire développé n’a pas plu, voir fortement déplu au maire qui s’est empressé de signifier un délai maximal de temps de réponse.
    On le comprend aisément, passer pour un imbécile aux yeux de l’assistance doit être déplaisant. Mais d’un autre coté, lorsque l’on se comporte en despote on se doit d’en accepter les conséquences immédiates, surtout lorsque l’on ne prépare pas ses dossiers.
    Bref le ton est monté et à terme, notre maire démocrate et humaniste s’est empressé de couper le micro de Mr Giard. Quelle belle leçon de démocratie participative et surtout de savoir vivre !!
    A noter, une quasi « standing ovation » de la part du public présent à ce CM, en soutien a Mr Giard, qui a su par des mots choisis ainsi que des chiffres exacts, nous démontrer l’étendue du hold up fiscal réalisé par cette triste équipe municipale.
    La palme du comportement désagréable reviendra au nouvel adjoint qui pour une fois était présent.
    Ce monsieur semble doté d’une mauvaise foi digne de figurer au Guinness des records. A la limite, c’est mieux lorsqu’il est absent, cela évite que l’opposition décide de quitter le cm suite à ses argumentations fallacieuses.
    Et a ce moment, notre maire entendant les 6 élus de l’opposition déclarer leur intention de quitter la salle a formulé ces mots lourds de sens ; « cela n’a pas d’importance ».
    Au moins tout est clair, nous sommes dirigés pour encore 5 ans, par un homme obtus, démagogue, politicien avéré, dictateur et irrespectueux.
    Il ne pourra pas tromper son monde longtemps, son incapacité à gérer notre ville correctement éclatera aux yeux de tous, ainsi que l’incohérence de son équipe formée pour la circonstance.
    Dans les années 50, on aurait affublé cette équipe du doux sobriquet de « branquignols », et c’est loin d’être usurpé.

    RépondreSupprimer
  3. Présente au CM de vendredi, j'ai assisté à un bien triste spectacle.
    Un maire approximatif, qui n'avait même pas pris le temps de préparer ses dossiers, une majorité inerte au mieux, sauf M. Fossoyeux pédant avec son sourire en coin, qui pourtant ne brillait pas par la pertinence de ses propos, surtout quand il a essayé d'expliquer que la masse salariale avait augmenté parce que la ville paie le chômage des contractuels et les congés maternité de ses agents (pourquoi, ce n'était pas le cas avant ?). Pathétique. On nous prend pour des imbéciles, et cela semble lui faire plaisir. Peut-être aussi qu'en lisant chaque ligne des 30 délibérations le maire espérait que les villecresnois qui avaient fait le déplacement pour entendre les raisons de la hausse prochaine de nos impôts se fatigueraient et rentreraient bien sagement chez eux avant d'aborder le sujet des finances.
    Cette majorité est une mascarade, une bande de menteurs et d'idiots. Mais dans quel état vont-ils mettre notre ville pendant les 5 prochaines années. Il ne manquerait plus qu'ils nous négocient des prêts à taux variable, et là ce serait le pompon.

    RépondreSupprimer
  4. Ce conseil municipal ressemblait plus au Bourgeois gentilhomme avec M. Jourdain qu'à une assemblée délibérante.
    Par ailleurs, le maire, si à cheval sur le règlement intérieur, qu'il a mentionné de nombreuses fois, devrait appliquer les sanctions (du règlement intérieur et de la Loi) à ses propres maires-adjoints. En effet, à de multiples reprises, Mme Lafont fumait sa cigarette électronique pendant le conseil. Peut être qu'un maire-adjoint de la majorité de Villecresnes se doit d'être au dessus des lois ...

    RépondreSupprimer
  5. Peut-on virer cette équipe d'incapables .....

    RépondreSupprimer