mardi 19 mai 2015

Quand le MAGAZINE MUNICIPAL est utilisé pour DIFFAMER

Un long article intitulé “bilan financier 2014” est publié, dans le numéro de mai du magazine municipal.

S’il est louable de vouloir EXPLIQUER une réalité, il l’est beaucoup moins de chercher à la DÉFORMER.

Ainsi, page 10, on peut lire que “le solde budgétaire de la ville était négatif en 2010 et 2011” respectivement de 21000 € et 280000 €  ajoutant juste après “si la ville avait été une entreprise privée, elle aurait été mise en liquidation judiciaire”

Qui a pu écrire de telles inepties ? En effet :

1)     Les chiffres cités pour 2010 et 2011 sont en réalité les valeurs du fonds de roulement mesuré à la fin des exercices considérés, ainsi que l’atteste les deux tableaux ci-dessous, issus du site de la DGCL. Le fonds de roulement est ce qui permet de couvrir le décalage entre encaissement de recettes et paiement de dépenses. Autrement dit, il ne s’agit pas de solde budgétaire mais de TRÉSORERIE. Les mêmes années les résultats comptables s’établissaient, eux, à 1762000 € en 2010 et à 989000 € en 2011. C’est quand même cela l’essentiel.

Cliquer sur l'image
 


2)    Les chiffres de 2008, 2009, 2012, 2013, très élevés ne font l’objet d’aucun commentaire de la part du rédacteur de l’article, qui ne propose pas non plus de lecture dynamique de cet indicateur sur l’ensemble de la mandature. Curieux !

3)   Où et quand a-t-on vu qu’une entreprise privée risquait d’être mise en liquidation judiciaire pour une simple question de décalage de recettes dans le temps, qui plus est d’un aussi faible montant. ? Quel manque de respect pour les lecteurs qui sont ainsi pris pour des imbéciles.

4)   Si la situation financière de Villecresnes était à ce point alarmante, les experts (payés plus de 10000 €) qui ont procédé à l’audit des finances communales n’auraient pas manqué de le relever. Dans ce cas pourquoi Monsieur le maire s’oppose-t-il  à la publication de ce document ?

En réalité cet article a été commandé par une personne de totale mauvaise foi, ne reculant pas devant la manipulation, et il a été rédigé de manière simpliste et grossière par une autre dont la compétence n’est assurément pas le point fort. 

1 commentaire: