samedi 23 mai 2015

Compte-rendu de la réunion du conseil municipal du 13 mai : deuxième partie

Nous poursuivons la publication de notre compte-rendu de la réunion du conseil municipal qui s'est tenue le mercredi 13 mai, avec la délibération concernant l'Allée Royale.



Un peu d'histoire pour commencer.

En 2006, la municipalité, poussée par les propriétaires des terrains, souhaite urbaniser le secteur de dit de l' Allée Royale. L'opération porte sur une emprise de 6,3 hectares après déduction de 2 opérations réalisées depuis, les résidences “Jardin des roses” et “Les amis de l'atelier”. A l'époque l'objectif était d'y construire 300 logements (170 collectifs et 130 pavillons) dont 25% de logements sociaux. Le prix attendu par les propriétaires, entre 200 et 250 €/m2, (des promesses d'achat avaient été signées entre certains d'entre eux et Bouygues Immobilier) aurait probablement conduit à une densité plus forte. Il suffit d'avoir en tête que les terrains du Bois d'Auteuil ont été acquis à seulement 46 €/m2. 
Cliquez pour agrandir l'image

C'est sur ce sujet, qu'une scission s'est opérée au sein de l'équipe du maire de l'époque. Certains élus considéraient qu'il fallait privilégier l'urbanisation de la friche industrielle de La Poste, moins coûteuse et donc davantage à même de permettre la réalisation d'un projet d'intérêt général (un site sportif et un centre de loisirs existaient déjà sur place).

Après l'élection, la municipalité a souhaité écarter les promoteurs de ce secteur en confiant à l'EPFIF une mission de veille foncière, dont la mise en oeuvre ne pouvait être activée que par décision du conseil municipal.

Revenons maintenant à la réunion du conseil du 13 mai.

Après que le maire ait lu la délibération, le groupe Villecresnes Avenir s'est fermement opposé au vote de cette délibération par le conseil municipal. Voici la vidéo du débat :


Malgré le vote négatif de l'opposition, le conseil municipal a autorisé le maire, par ailleurs ami personnel d'un des propriétaires, a faire disparaître cette clause de protection. 
La vente des terrains peut désormais reprendre en toute tranquillité.

Celui qui s'opposait au bétonnage du Bois d'Auteuil, rend possible le bétonnage de l'Allée Royale.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire