lundi 23 février 2015

Conseil municipal : l'essentiel de la réunion du 16 février 2015

Voici un compte-rendu des points majeurs abordés au cours de la réunion du conseil qui s'est tenu le 16 février 2015.

Le point principal inscrit à l'ordre du jour était le débat d'orientation budgétaire. Il s'agit normalement d'un moment clé de la vie municipale, puisque le maire doit y exposer ses prévisions de recettes et ses choix de dépenses, c'est à dire la politique qu'il compte suivre pour l'exercice à venir. Malheureusement ce débat aura été faussé car le document de 14 pages soumis aux élus ne contenait aucune estimation, ni pour les recettes attendues comparées à celles des années précédentes, ni pour les postes principaux de dépenses.

Didier GIARD, au nom du groupe Villecresnes Avenir, a pointé toutes les contradictions, les incohérences, et surtout les insuffisances du projet qui était soumis au conseil. Il a particulièrement insisté sur l'inconsistance des arguments utilisés pour tenter de justifier une hausse de 11 % des impôts locaux qui devront être acquittés par les Villecresnois en 2015. (Accroître les taux d'imposition de 2 points équivaut en effet à augmenter de 11% l'impôt payé par chaque Villecresnois)

Cliquer sur l'image


Un second point important concernait le déclassement du poste de Directeur des Services Techniques de la ville. Depuis de nombreuses années ce poste, crucial pour la cohérence de notre développement et la conduite des projets importants, était classé au niveau d'ingénieur territorial. Le maire propose de le réduire au niveau de technicien principal de 1ère classe.

Lors du débat précédant le vote, Didier FABRE a exposé la position du Groupe Villecresnes Avenir qui est résolument opposé à cette proposition contraire aux intérêts de la collectivité et destinée par dessus tout à brimer une personne. Villecresnes, ville en croissance, dont les besoins en équipements sont nombreux, ne peut se contenter d'un poste de DST au niveau abaissé.

Cliquer sur l'image

Le dernier point que nous aborderons dans ce compte rendu, concerne les questions orales, auxquelles nous avons recours pour essayer de connaître la politique suivie par la municipalité. Les questions et les réponses sont énoncées clairement dans la vidéo ci-dessous. 
Nous voudrions cependant faire quelques remarques ou apporter des précisions.
  1. Le maire refuse radicalement, et sans explication, de publier le fameux audit financier qui lui a tant servi à propager ses fallacieuses accusations. Il refuse également d'en communiquer le coût. Que craint-il exactement ? Bien sûr, nous allons insister. 
  2. Le pompon de ses réponses concerne le fameux club des reconstructeurs.(cliquer ici pour l'article). Nous apprenons en effet que Madame PECRESSE, aurait intégré  Mr GUILLE dans son club, à “l'insu de son plein gré”. Entre la parole d'une ancienne ministre et celle d'un homme qui a mené la campagne que nous savons, il n'y a pas beaucoup de place pour le doute. 
  3. Mr GUILLE affirme n'avoir aucune nouvelle concernant le projet de construction de 51 logements sociaux par VALOPHIS, sur un terrain préempté par le Préfet. C'est FAUX. Selon des informations provenant de l'environnement direct du bailleur, le projet est confirmé. Il sera réalisé en 2 tranches, avec l'accord du maire.
  4. Pourquoi Mr GUILLE refuse-t-il de répondre à la question du nombre de logements sociaux qui seront construits durant sa mandature, lui qui a tant promis sur ce point ? Pourquoi ne peut-on pas savoir ou seront construits les 40 logements que l'EPF a accepté d'annuler au Bois d'Auteuil contre l'engagement qu'ils seraient réalisés ailleurs dans Villecresnes ?
Cliquer sur l'image

Monsieur le maire, le conseil municipal est une institution qu'il convient de respecter. N'oubliez pas qu'à ce titre vous devez la VÉRITÉ à l'ensemble de ses membres. Vous ne semblez pas en être conscient.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire