mercredi 8 octobre 2014

La nouvelle municipalité aime-t-elle les familles ?

C'est une question que les familles sont en droit de se poser
Après avoir réduit de 45 minutes le temps de garderie du matin et du soir sans diminution des tarifs, établit une tarification abusive de 1,10 € pour 20 minutes de 16h10 à 16h 30 sans goûter, c’est aujourd'hui au Service Minimum d'Accueil (SMA) que la nouvelle municipalité s’attaque.
La loi instituant le SMA, adoptée le 23/07/2008 par l'Assemblée Nationale, applicable et obligatoire en cas de grève des enseignants, a pour objet de ne pas pénaliser les parents qui travaillent en cas d’évènement exceptionnel, et c’est dans cet esprit que la municipalité précédente l’avait toujours appliquée.
Lundi 13 octobre lors de la matinée de concertation des enseignants sur les nouveaux programmes scolaires, la municipalité a décidé de ne proposer ni accueil, ni cantine pour les enfants qui ne seront donc accueillis qu’à 13 h 45. Que les parents se débrouillent !
De nombreuses communes ont décidé de tenir compte des difficultés des familles et mettront en place le service d'accueil minimum.  Dans certaines villes il sera payant, d'autres enverront la facture au Ministère de  l'Education Nationale, d'autres encore ne prévoient pas d'accueil mais le service de cantine  sera assuré.                          
MAIS A VILLECRESNES  "RIEN" 
Nous venons d'apprendre qu'à la suite de l'action en référé engagée par la PEEP du Val-de-Marne, le rectorat de Créteil a décidé d'annuler la matinée de concertation prévue avec les enseignants le 13 octobre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire