samedi 6 septembre 2014

C'est la rentrée

C'est la rentrée
Une rentrée qui ne manquera pas d’intérêt à Villecresnes, car si, depuis mars, la nouvelle équipe a pu argumenter qu’elle apprenait, qu’elle prenait le temps de la réflexion, voire même qu’elle cherchait les dossiers “emmenés” par les anciens élus, elle est désormais attendue sur ses décisions, ses priorités, la tenue de ses engagements et sur son mode de fonctionnement.
Il devient impératif, en effet que l'on puisse comprendre la politique de la ville et l'attitude de son Maire :
  • Le Bois d'Auteuil doit être explicité clairement et non selon des artifices de présentation. Combien de logements en accession à la propriété, en location ? Quelle sera la durée des travaux ? Les infrastructures nécessaires seront-elles incluses ? En particulier va-t-on poursuivre le projet de nouveau groupe scolaire que nous avions lancé ? - Si oui, avec combien de classes et avec quel financement ?  Quid de la salle multi-activités inscrite au budget ?
  • Quelle politique pour la zone économique ?
  • A quel prix seront vendus les terrains du Bois Prie Dieu ?
  • Au chapitre des investissements prévus, les travaux nécessaires comme ceux de la rue du Dr Bertrand et de l'avenue du Château seront-ils entrepris rapidement ?
  • Quelle sera la politique de Villecresnes en matières sociale, sportive, culturelle ?
  • Quelles perspectives pour les associations ?
  • Quels objectifs précis pour l'amélioration des services municipaux ?
  • Quels services seront apportés aux familles dans le cadre des nouveaux rythmes scolaires ?
  • Où en est-on sur les transports et le chantier de la RN19 ?
  • Les impôts des Villecresnois(es) vont-ils augmenter l’an prochain ?
  • Quelle est la stratégie de Villecresnes pour défendre ses intérêts au sein de la Métropole du Grand Paris ?
Pour espérer faire face à toutes ces questions, le Maire devra reconsidérer sa pratique de vouloir tout gérer et décider seul. Il lui faudra s'attacher à respecter l'opposition, en particulier lors des Conseils Municipaux, car les vrais dirigeants savent d'abord écouter et prendre garde à ne pas susciter de clivages au sein de la population.
Pour le plus long terme, nous continuons à penser :
  • Que la gestion du futur d'une ville n'est pas affaire de politique politicienne, et qu’un maire n'a pas pour vocation d'être d'abord le soutien d'un camp contre un autre
  • Que Villecresnes n'est plus un village mais une ville qui doit se rajeunir, s’ouvrir aux jeunes familles et assumer un développement équilibré qui lui permette de combler ses besoins en matière d’emplois, de commerces, et d’équipements collectifs.
C’était le sens de nos actions et c’est dans cet esprit, pour une ville en mouvement, moderne et ouverte, que nous travaillerons dans les mois à venir et que nous vous inviterons à nous rejoindre et à nous soutenir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire