lundi 2 juin 2014

Un raisonnement d'épicier à propos des vélos électriques !

Le Parisien daté du 31 mai, édition du 94, publie un papier dans lequel nous apprenons que la subvention municipale d'aide à l'achat des vélos électriques, qui s'inscrivait dans une politique globale d'apaisement de la circulation, vient d'être supprimée par le maire UMP.
Première observation :
Le principe de cette subvention avait été votée par le conseil municipal. Y a-t-il eu délibération pour rapporter cette délibération ou est-ce une décision unilatérale ?
Deuxième observation
Les raisons invoquées pour justifier cette décision sont d'une profonde incohérence intellectuelle :
- “Cette aide n'avait pas un succès phénoménal” dit le maire.
Mais il ajoute :
- “Cela pesait sur les frais de fonctionnement”
Depuis le vote de cette mesure une vingtaine d'aides ont été accordées ce qui, à raison d'un montant unitaire maximal de 300 €, représente 6000 € au total.
Pour imaginer le poids relatif de ces subventions, il faut rapporter ces 6000 € au 10 millions d'€ de frais de fonctionnement.
C'est à dire 0.06%
Le RIDICULE finira par les tuer
Parisien 31 mai 2014- vélos electriques

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire