mercredi 11 juin 2014

Le maire de Villecresnes ment ouvertement aux associations de parents d'élèves

Les-maires-demandent-une-remise-a-plat-du-financement-de-la-reforme-des-rythmes-scolaires_article_popinLe 25 avril, Benoit HAMON a présenté un nouveau décret à propos de la réforme des rythmes scolaires.
Ce texte autorise de nouvelles expérimentations et permet de modifier un projet antérieur ou de proposer un nouveau calendrier scolaire à condition qu'il respecte de nouvelles règles :
  • Un minimum de 8 demi-journées de classe par semaine comprenant 5 matinées impérativement.
  • Des matinées qui ne peuvent pas dépasser 3h30 de cours.
Le décret, pousse au dialogue entre enseignants et communes, et reconnait  le rôle essentiel des conseils d'école puisque le nouveau projet d'expérimentation nécessite leur accord.
Les communes avaient jusqu’au 6 juin pour envoyer leur projet, et à Villecresnes, le maire a bien adressé, dans les délais impartis, un courrier officiel, pour informer les services de l’Education Nationale de sa position.
Il vient pourtant de mentir délibérement aux associations de parents d’élèves qui sont opposées à cette réforme, en leur affirmant le contraire : “Je n'ai signé aucun courrier”. Le premier magistrat de la commune pris en flagrant délit de mensonge à ses interlocuteurs c’est grave.
S’est-il rendu compte tardivement de la position des associations de parents d’élèves ? C’est très possible
A-t-il obéi aux demandes pressantes de ses collègues de Villeneuve-le-Roi et Limeil-Brévannes ? C’est plus que probable.
Les parents d'élèves qui nous ont informés sont très choqués par cette attitude à leur égard et nous les comprenons.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire