mardi 7 juin 2016

Dire et écrire des choses sans jamais justifier quoi que ce soit !


M. Guille a publié dans le magazine municipal de juin une tribune traitant d’un redressement de cotisations sociales, opéré par l’URSSAF sur la commune, à propos des exercices 2013, 2014 et 2015. Comme d’habitude il cherche à mettre l’ensemble de la responsabilité sur l’équipe précédente, et particulièrement sur l'ancien maire, agressé personnellement. 

Pourtant il y a matière à une analyse plus fine et plus réaliste :
  1. Des redressements de ce type arrivent fréquemment dans de nombreuses entreprises et correspondent presque toujours à des erreurs humaines dues à la complexité croissante de la législation.
  2. Nous ne sommes plus aux affaires depuis mars 2014. La période contrôlée étant de 36 mois, 21 mois incombent à Guille et 15 à nous.
  3. A Villecresnes, les cotisations à l’URSSAF représentent environ 700000 €/an. Le redressement dont parle monsieur Guille (40000 € pour les 3 années) équivaut donc à 2% des sommes à payer. C'est une marge d’erreur classique.
  4. Les informations contenues dans la tribune du maire ne sont utiles que si elles sont accompagnées des raisons précises qui ont motivé ces redressements. Comment sans cela juger de la gravité et de la responsabilité ?
L’accroissement de la complexité des systèmes de paie et la nécessité de faire évoluer la gestion du personnel, est justement ce qui nous avait décidé à créer le poste de DRH au sein des services municipaux, en juin 2013. La titulaire du poste est toujours en fonction, et la baisse du niveau des redressements entre 2013 et 2015, est à mettre à l'actif de son travail et sûrement pas à celui du maire qui ne comprend pas grand-chose au sujet.

Le plus comique, malheureusement pour M. Guille, est qu’à l’époque il n’avait pas approuvé cette création de ce poste, ce qui ne l'empêche pas de chercher à en tirer avantage aujourd'hui. (Cliquer pour voir le compte-rendu succinct dela réunion du conseil)

Notre réponse argumentée et structurée prouve, une fois encore, que Villecresnes Avenir connait les dossiers et en parle avec précision, quand le maire démontre, lui, que la seule chose qu’il sache vraiment faire est de toujours reporter la responsabilité sur l'équipe précédente, sans jamais assumer ses mensonges, ses échecs ou ses erreurs.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire