lundi 9 mai 2016

Compte-rendu de la réunion du conseil municipal du 14 avril

En raison de l'absence de réponse du maire au courrier qui lui avait été adressé le 23 mars suite aux mensonges proférés au conseil municipal, Jean-René Cullier de Labadie a lu une déclaration préalable au nom des élus du groupe Villecresnes Avenir.



Voici les autres points abordés au cours de cette réunion.

Décision modificative du budget 2016
Il s’agissait d’ajuster les crédits du budget pour tenir compte des modifications intervenues dans la fiscalité à la suite de la création de la Métropole du Grand Paris et du territoire T11. La CCPB ayant été dissoute, ce sont les villes qui perçoivent les recettes fiscales de cette institution et doivent les rétrocéder au territoire. Le montant est de 380.253,00€.
C’est une question technique de la seule responsabilité de la majorité. Le groupe Villecresnes Avenir s’est donc abstenu.

Vote des taux d’imposition pour l’année 2016
La commune doit fixer un taux unique reprenant la fiscalité communale et la fiscalité additionnelle précédemment perçue par la Communauté de Communes du Plateau Briard. Le maire a proposé au conseil de voter les taux relatifs à la fiscalité locale pour 2016 en additionnant les taux communaux 2016 et la taxe additionnelle perçue par la CCPB ce qui a pour effet de porter le taux de taxe d’habitation à 23,733% le taux de taxe foncière sur les propriétés bâties à 19,123 % et celui de taxe foncière sur les propriétés non bâties à 58,670 %.
Les élus de Villecresnes ont voté contre car la hausse des impôts votée pour 2015, qui était injuste et inutile, permet d’absorber le niveau intercommunal.

Octroi de garantie d’emprunts et attribution de subvention pour surcharge foncière en faveur de la société DOMNIS
Même si les textes proposés par le maire comportaient des erreurs et des imprécisions (comme souvent) les élus de Villecresnes Avenir ont voté pour. Durant notre mandature, monsieur Guille avait voté contre des délibérations en tous points semblables. 

Demande de subvention au titre de la dotation d’équipement des territoires ruraux pour des travaux de réfection des voiries et des trottoirs.
Les travaux concernés par cette demande sont l’Allée de l’Espérance, l’Allée des Bouleaux, l’Impasse de la Garenne et la Rue du Chemin de Fer.
Le choix des 2 premières voies citées semblent davantage procéder de relations d’amitié et d’influence que d’une réelle nécessité, à moins que des projets immobiliers futurs rendent des aménagements indispensables dans ce secteur. (Urbanisation future de l’Allée royale ?). 
D’autres rues de Villecresnes nécessitent davantage d’être refaites.
Dans ces conditions les élus de Villecresnes Avenir ont voté contre

Augmentation des tarifs des prestations du club ados pour l’année 2016.
Aucune justification n’est apportée à ce projet du maire d’augmenter certaines prestations du club ados de 30 à 50 %. Le seul argument péniblement avancé fut la comparaison avec les villes environnantes, ce qui est irrecevable car une telle comparaison n’a aucun sens prise isolément. C’est globalement que les politiques d’aides aux familles doivent être appréciées.
Les élus de Villecresnes Avenir ont considéré que ce service était déjà payé par les impôts locaux acquittés par les Villecresnois, et qu’il s’agissait donc d’une double peine intolérable. Ils ont voté contre.

Subventions communales aux associations 2016
Contrairement à ce qui se pratiquait précédemment aucune concertation n’a été mise en œuvre sur ce sujet. Les commissions ad-hoc n’ont pas été réunis. Les montants ont été attribués par un homme seule sur des critères au faciès. Il existe des associations qui prêtent attention à l’ego de ce petit monsieur et d’autres moins. Les subventions des premières augmentent, celles des autres sont revues à la baisse.
Les élus de Villecresnes Avenir ont refusé de cautionner des pratiques népotiques, opaques, et tardives en votant résolument contre.

Installation des compteurs LINKY sur le territoire de la commune.
Parmi les arguments développés par le maire, à l’appui de cette demande sont l'augmentation des factures, les risques potentiels entrainant la nécessité de mettre en œuvre le principe de précaution, des questions de responsabilité et une absence d’économie d’énergie. Tous ces arguments n’apparaissent pas fondés du point de vue scientifique et technique, mais découler plutôt d’une position politique. (Voir la déclaration de Mme AUROUSSEAU)


Par ailleurs où est la cohérence lorsqu’on invoque le principe de précaution pour des compteurs et qu’on accepte la multiplication d’antennes téléphoniques sur une même zone géographique. Enfin cette décision de retarder pourrait être préjudiciable aux Villecresnois, puisque rien ne garantit que l'installation de ces compteurs sera encore à la charge d'ERDF en cas de refus.
Les élus de Villecresnes Avenir ont donc voté contre.

Subventions parlementaires en vue de l’aménagement d’espaces de jeux.
Les élus de Villecresnes Avenir ont voté pour

Charte forestière de l’arc boisé
Les élus de Villecresnes Avenir ont voté pour



2 commentaires:

  1. Merci pour ces retours d'info.
    Nous sommes donc encore les dindons de la farce avec une nouvelle augmentation des taux d’impôts locaux au niveau communal.Même si pour une fois notre "cher" Maire n'y est pour rien. Il nous avait bien allumé l'année dernière par ailleurs.
    Coincidence, sur le magazine du département, le camarade Favier nous informe de la hausse de 5,8% sur la TFPB (taxe foncière sur les propriétés bâties).
    La fête continue de plus belle, rien ne bouge, dormez braves gens la descente aux enfers ne fait que commencer.
    Du moins pour le citoyen lambda!!
    Par contre, très bien d'avoir bloqué cette abomination de compteur Linky. Une plaisanterie technocratique qui devrait couter au bas mot 5 milliards d'Euros, alors que depuis quelques semaines les médias commencent à nous distiller en doses homéopathiques, que le démantèlement de certaines centrales nucléaires couterait plusieurs dizaines de milliards d'Euros, car a priori nos têtes pensantes en charge de ces problèmes n'auraient pas évalués convenablement le montant des travaux de sécurité a effectuer.
    On croit rêver, on constate une erreur de calcul plus que conséquente et dans le même temps on pense changer des millions de compteurs électriques traditionnels qui fonctionnent correctement.
    A qui profite cette opération???? surement pas aux abonnés, plutôt au constructeur de cette "petite merveille".
    De plus l'argumentaire développé pour promouvoir ce foutu Linky est du pipeau pur jus.
    De toute façon, les abonnés paieront au final les errements technocratiques et les prévisions de couts.
    Suite au prochain numéro.

    RépondreSupprimer
  2. Villecresnes Avenir10 mai 2016 à 19:32

    Merci pour votre contribution.
    L'installation des compteurs LINKY n'est bloqué que temporairement car à l'horizon 2019-2020 elle sera obligatoire. Une relève automatique, une facturation basée sur les consommations réelles, c'est pratique et quand mieux que des avances sur consommation incontrôlées. A suivre.

    RépondreSupprimer