samedi 12 juillet 2014

PV sauté pour un conseiller municipal. Les nouveaux élus ignorent l'ETHIQUE

750914_une-contravention-pour-stationnement-genantLorsqu'on prétend exerçer des responsabilités, lorsqu'on est amené à répondre oui ou non aux demandes que vos concitoyens vous adressent, lorsqu'il vous appartient de fixer et de faire respecter les règles de la vie sociale, il y a un incontournable devoir d'exemplarité et d'éthique absolue.
Cette question d'intelligence et de cohérence de comportement est, à priori, ignorée des nouveaux élus de Villecresnes qui pensent plutôt disposer de quelques (passe-)droits.
 Ainsi, il y a quelques jours,un conseiller municipal, a été verbalisé pour stationnement génant devant la poste par la police minicipale de Villecresnes. Il aurait du payer une amende de 35 €. Nous disons "aurait du" car cette personne s'est permise de s'adresser directement au responsable de la Police Municipale pour obtenir le retrait de la dite amende. Avec la bénédiction du maire, il a obtenu gain de cause.
Le pire, ou le plus triste, au choix, c'est que cet élu s'est vanté de ce fait d'armes auprès de ses amis boulistes du parc du château. Sentiment d'impunité sans doute.
Dans la précédente mandature le maire refusait de "faire sauter" les PV (expression consacrée) même lorsque les personnes verbalisées étaient la secrétaire du maire, une adjointe ou .....son épouse.
Mais voilà, l'éthique était essentielle à cette époque.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire