mercredi 30 mai 2018

Ignorant et sans scrupule !

Nous poursuivons la publication du compte-rendu de la réunion du conseil municipal du 2 mai.

Lors du débat concernant l'adoption de l'Agenda d'Accessibilité Programmé (cliquer), il nous a été donné d'entendre le maire accuser l'équipe précédente “de n'avoir rien fait et de n'avoir même pas mis en place la commission accessibilité” (sic) (intervention du maire à partir de 3:30)



La réponse sera donnée ici par Agnès Ekwé, adjointe au maire, qui présidait cette commission.

“J'ai ressorti le dossier dans lequel j'ai retrouvé le bilan de la commission entre son installation en octobre 2010 et mars 2014.
Création : délibération du 19/06/2010
Installation : 21/10/2010 (CR, feuille de présence)
La commission s'est réunie ensuite 9 fois. J'ai des CR et/ou relevés de décisions et les feuilles de présence pour la plupart des séances.
La Commission Communale d'Accessibilité (CCA) a été consultée non seulement sur les aménagements de mise en accessibilité de voirie ( par exemple 200 abaissement de trottoirs, places Personnes à Mobilité Réduite (PMR) mais sur les travaux plus importants ( Maison des associations, salle polyvalente, jardins familiaux, projet du parc du château...)et aussi sur les plans des logements de la Rue D'Yerres.
Un bilan a été présenté en fin d'année de 2011 à 2013 : réalisations, budget.
En plus du budget alloué à la commission, de mémoire 50 K€ annuels, une part du budget voirie a été aussi consacrée aussi à l'accessibilité.
La CCA a accueilli une stagiaire pendant six mois de février à septembre 2013 pour établir le recensement de l'offre de logements accessibles, son rapport a été présenté en CCA le 4 juillet 2013.
Enfin, les études menées au niveau intercommunal ont régulièrement été présentés et validés en CCA, par exemple l'étude sur l'accessibilité des bâtiments recevant du public et de la voirie aux personnes à mobilité réduite réalisé par le PACT, l'élaboration du PAVE.
Dernier détail, nous avions ouvert la CCA à l'opposition qui était représentée par Martine Sjardin.
Bref une belle activité!

Agnès.”


Cette réaction de monsieur Gérard Guille le montre pour ce qu'il est : un maire qui ne connait pas les dossiers et, pire, qui ne les travaille pas avant de présider les réunions du conseil municipal. 
Aujourd'hui il accuse ses prédécesseurs de n'avoir rien fait, hier il les accusait d'avoir volé tous les dossiers, mais ça c'est une affaire qui n'est pas close.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire