vendredi 29 avril 2016

Gérard Guille pour le cumul des mandats ?

Voici le texte de la tribune de notre Groupe, tel qu'il a été transmis au service communication pour insertion dans le magazine municipal du mois de mai.



Parmi les différents organismes auxquels il siège, le maire de Villecresnes Gérard Guille a été élu Vice-Président du T11 en charge de l’environnement, de l’Arc Boisé et de la préservation des paysages.

Pour rappel, les différents mandats indemnisés de Gérard Guille sont :
•          Maire de Villecresnes (1152€)
•          Conseiller Métropolitain (958€*)
•          Vice-Président du T11 (1378€*)
•          Vice-Président du SIVOM chargé des services aux entreprises (674€)

Personne ne doute que ces indemnités sont attribuées en fonction d’un réel investissement. Donc, proportionnellement aux indemnités allouées, Gérard Guille devrait consacrer seulement un peu plus d’une journée par semaine à son mandat de maire de Villecresnes !!!

L’ancien maire avait un nombre limité de mandat afin de se consacrer à la prospérité et au rayonnement de notre commune. Il n’était donc indemnisé que pour son mandat de maire (1137€). Les autres mandats extérieurs à la commune étaient répartis entre les élus du conseil municipal en fonction de leurs compétences.

Villecresnes Avenir souhaite que cette hyperactivité soit bénéfique à l’ensemble des Villecresnois et que M. Guille traite l’ensemble des dossiers municipaux avec le sérieux, l’implication et l’objectivité qu’ils nécessitent. Nous ne souhaitons pas qu’il disperse son énergie et qu’au final rien ne bouge.

Villecresnes ne doit pas devenir la “belle au Grosbois dormant” 

*= non cumulable   

1 commentaire:

  1. 4162 euros pour parader..de plus net d'impôts..
    Elle est pas belle la vie...
    Et combien sont ils de vice président de toutes ces assemblées??
    Comme disait le regrette Coluche;"c'est nous qui paye!!"
    Notre Maire est un petit joueur,il y a des champions du cumul bien plus importants.
    Dans cette période où l'on rogne sur tout,il serait urgent de réfléchir à un plafond de ces indemnités, dans l'État actuel c,est indécent voire ignoble.

    RépondreSupprimer