jeudi 25 juin 2015

Une réunion du conseil municipal mardi 30 juin

Le conseil municipal a été convoqué pour une dernière réunion avant les vacances qui se tiendra mardi 30 juin à 20h30.

23 points, d'inégale importance, figurent à l'ordre du jour. Vous pouvez en prendre connaissance en cliquant sur le lien ci-dessous.


Comme à notre habitude, nous publierons, sur ce site, un compte-rendu de cette réunion. Mais d'ores et déjà nous faisons trois observations :

Point 2 de l'ODJ
Le point 2 est particulièrement choquant, car voici qu'après avoir augmenté les impôts locaux des Villecresnois dans une proportion scandaleuse, la majorité municipale n'hésite pas à attribuer à ses élus, une carte affaires visa internationale débitant le budget communal
A en croire les explications fournies, il s'agirait de moderniser les procédures de gestion des dépenses professionnelles. Mais de quoi parle-t-on ?
  • Des billets d'avion de ces messieurs & dames pour se rendre à l'étranger ?
  • Des frais d'hôtel ?
  • Des factures de restaurant ?
  • Des frais d'essence ? 
Il faudrait être plus clair sur tout cela et sur le nom des bénéficiaires. 
Villecresnes Avenir considère qu'il ne faut avoir aucune pudeur pour oser une telle proposition, quelques semaines après avoir honteusement taxé ses concitoyens. Nos élus s'y opposeront.


Le point 11 porte sur l'autorisation, à donner au maire, de solliciter des subventions pour le groupe scolaire du Bois d'Auteuil. Sur le fond, aucun doute cela est nécessaire. 
Mais cette délibération c'est du pipeau, une délibération fourre-tout, sans chiffre. Elle n'a pour seul objet que de masquer le manque de professionnalisme et d'anticipation dont fait preuve cette équipe dans la gestion des dossiers. Avec l'objectif d'ouvrir les classes à la rentrée 2016, monsieur le maire n'aura pas le temps de monter des dossiers techniques importants, de les défendre auprès de ceux qu'il va solliciter, et d'attendre les décisions avant de construire. 
Un dossier “contrat régional” prêt depuis un an aurait rapporté un million d'€, et aurait permis d'éviter la hausse des impôts.

Le dernier point que nous souhaitons souligner est l'absence, dans l'ordre du jour, d'un débat sur le nouveau plan de circulation qui provoque pourtant beaucoup d'inquiétude et de colère. Un échange démocratique avec les habitants n'aurait pas été superflu. Mais de cette question, monsieur le maire n'a pas fini d'entendre parler.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire