mercredi 8 mars 2017

Conseil municipal du 20 février : les réponses du maire à nos questions

Comme à chaque séance du conseil le groupe Villecresnes Avenir avait posé des questions orales au maire. Voici les réponses que nous avons obtenues et nos commentaires le cas échéant.

1ère question
Victime de vandalisme à de nombreuses reprises la saison dernière, l’association de poker qui était hébergée au Bois d’Auteuil, a dû trouver un hébergement provisoire en dehors de Villecresnes.
Cette association souhaite revenir dans notre ville et porte un projet de rénovation de ses anciens locaux qu’elle voudrait présenter à la municipalité. Sollicité, monsieur Debarry, n’a pas formulé de réponse précise quant à l’intérêt que vous portez ou ne portez pas à leur projet.
La question est : est-il prévu une remise en état de la salle qu’occupait précédemment cette association ? si oui, sous quel délai ? si non, pourquoi le projet présenté par l’association projet n’est-il pas étudié ?


Notre commentaire : La municipalité ne ferme pas la porte mais pose deux obstacles qui pourraient se révéler importants : la clôture complète de l'éco-quartier et le budget. On en saura davantage sur ses intentions réelles avant fin mars. A suivre

2ème Question
Dans un communication rendue publique le 27 janvier par Le Parisien, le maire Saint-Maur-des-Fossés, accuse l’opérateur téléphonique Free de ne respecter ni les villes ni les riverains et menace de faire démonter les antennes déjà en place.
Partagez-vous la position de votre collègue ou considérez-vous que les riverains de Beaumont que vous aviez promis de soutenir ont été respectés par l’ensemble des décideurs ?
Comptez-vous revenir sur cette implantation nouvelle et supplémentaire à proximité immédiate d’un lieu de vie ?


Notre commentaire : S'agissant du pylône FREE qui est en cause ici, le maire laisse entendre que l'opérateur aurait abusé la municipalité. Pourtant les seules questions qui se posent sont : le pylône construit est-il ou non conforme au permis de construire délivré ? Et si la réponse est non : quelle action a été entreprise contre FREE ? Le reste c'est bla-bla et, comme d'habitude, tentative de rejeter la faute sur ses prédécesseurs. 

3ème question
Les zones bleues semblent devenues inopérantes. En conséquence il devient impossible de se garer en centre-ville, même en plein après-midi.
La police municipale a-t-elle toujours la mission de verbaliser le non-respect des règles affectant ces zones ?


Notre commentaire : Tout va bien selon M. Guille. Ceux qui trouvent qu'il y a des difficultés pour se garer, même un court instant, ont du se tromper. Sa réponse eut été plus convaincante en nous donnant le nombre de PV dressés par la police municipale et sa ventilation par motif.

4ème question
Etes-vous informé des plaintes déposées par des particuliers à propos de trafic de ferraille et de bois ?


Notre commentaire : Après avoir qualifié l'article du Parisien d'être à charge et diffamatoire, le maire déclare solennellement “Sachez que nous allons y répondre avec les moyens appropriés de manière à rétablir toute la vérité sur cette affaire”. Pourtant, plus de deux semaines plus tard 
  • Aucune réponse n'a été publié par le maire. 
  • Après avoir réclamé un droit de réponse il semble avoir renoncé à s'exprimer
  • Il continue à refuser de répondre aux questions des journalistes 
Cette absence d'explications quant au fond et à l'inaction observée dans cette affaire posent des questions sérieuses sur ce qui motive l'attitude du maire et celle de son adjointe.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire