jeudi 24 mars 2016

Le Parisien confirme le scandale

Dans un article publié aujourd'hui, Le Parisien confirme le comportement scandaleux du maire à propos de l'autorisation donnée à FREE d'implanter un second mât et de nouvelles antennes téléphoniques dans le secteur des ateliers de Beaumont.
  • Refus de recevoir et d'entendre la protestation des riverains
  • Signature d'une convention non autorisée par le conseil municipal
  • Mensonges dans ses réponses au conseil municipal 
Cliquez pour agrandir
Ce comportement est indigne d'un élu et plus encore d'un maire. Il démontre l'étendue des lacunes de monsieur Guille en matière de démocratie, de capacité au dialogue, et de respect des institutions.

Dans ces conditions les élus de Villecresnes Avenir ont fait parvenir un courrier au maire pour lui demander la réinscription de la délibération concernant la convention FREE à l'ordre du jour d'un prochain conseil.

Cliquez pour agrandir

1 commentaire:

  1. Que ce soit Paris, Villecresnes ou un autre fief, notre démocratie, telle la royauté, méprise les gueux et déroule le tapis rouge aux nobles Lobbys de la téléphonie mobile.

    J’en veux pour preuve la pluie d’antennes relais jonchant les logements sociaux, alors que les propriétaires privés n’ont aucune obligation d’héberger cette peste sur leurs demeures.

    La complaisance de la Mairie de Paris et du gouvernement face aux irrégularités des opérateurs qui ne sont que voyous en col cravate, est à la hauteur des droits seigneuriaux.

    On empoisonne le peuple et ils n’en n’ont cure. Les manants peuvent bien crever, subir le choléra et la disette, l’exode ou la curée, ces monarchistes déguisés recommencent l’histoire et se prélassent à l’aube de 1789.

    Signé : Une victime des technologies sans fil (Électro Hyper Sensible, invalide à 80%, expulsée par 3 antennes BOUYGUES TELECOM de son logement HLM)

    RépondreSupprimer