mercredi 10 février 2016

Questions et réponses au conseil du 5 février

Vendredi 5 février se tenait une réunion du conseil municipal. Nous avons, comme d'habitude, saisi cette opportunité pour poser des questions au maire. Il s'agit d'un des moyens dont nous disposons pour l'obliger à parler de ce qu'il souhaiterait cacher.

1) A propos du second mât téléphonique en construction aux ateliers de Beaumont.


  1. Monsieur Guille parle de permis de construire accepté par la Mairie alors qu’il s'agit d'une déclaration préalable. Cela en dit long sur sa connaissance du sujet.
  2. Monsieur Guille affirme ne pas avoir été contacté par le collectif de riverains. Pourtant entre septembre et novembre, pas moins de 13 envois recommandés lui ont été envoyés ainsi qu'à la société Free, par différents propriétaires.  Aucun de ces envois n’a obtenu de réponse, ni de la Mairie, ni de Free Mobile ! Est-ce un comportement normal de la part d’une municipalité qui avait tout loisir de palier au manque de concertation avec les riverains puisque la période de recours amiable courrait ?
  3. Notre équipe avait, en son temps, et malgré plusieurs condamnations, obtenu le renoncement d'Orange pour un projet d'implantation dans le quartier de Grosbois.
2) Sur l'avenue du château


Si les élus de l'opposition veulent connaître le contenu de ce dossier, ils n'ont qu'à passer en mairie. Aucune information qui aurait pu intéresser les riverains que cette équipe semble tenir pour quantité négligeable .

Les permis de conduire pour les jeunes Villecresnois



Attendons donc le prochain Villecresnes Mag, pour en savoir plus. Réponse dans un mois. Mais nous ne pouvons que nous interroger sur l'absence de communication des décisions du maire lors du dernier conseil. Serait-ce pour nous cacher le nom des 3 bénéficiaires de ces aides qui ont forcément fait l'objet d'un tel acte administratif. Nous allons questionner.

Les cartes bancaires du maire et de sa DGS et leur plafonnement à ........50000 € par mois

Après avoir été pris en flagrant délit d'inconséquence, le maire cherche maintenant à faire accroire que le montant du plafonnement n'était pas mensuel, mais annuel. Nous aurions donc mal compris. Manque de chance pour lui, la vidéo ci-dessous montre la séquence complète de cette question : notre remarque initiale, et ses réponses, bien différentes, de novembre 2015, et de février 2016. 


Voici également le texte de la décision qui nous avait alerté. (Cliquer ici)
Alors plafonnement annuel vraiment ?

Les procès-verbaux des réunions de conseil municipal ne sont plus mis en ligne


Comme à chaque mois qu'il est mis en difficulté, monsieur le maire cherche à en imputer la faute sur l'équipe précédente. Malheureusement la réalité est là : 6 années de procès-verbaux mis en ligne par le service communication durant notre mandature entre 2008 et 2013. Si le dernier PV n'a pas été ajouté c'est simplement parce que nous n'étions plus en place lorsqu'il a été approuvé. Pourtant l'employée de la communication, chargée de cette tâche à l'époque, est encore en fonction.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire